Servir le pape n'équivaut pas au service militaire

SuissePendant qu'il est au Vatican, le garde doit déplacer les cours de répétition. Qu'il doit rattraper dès son retour en Suisse.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Servir dans la garde pontificale n'équivaut pas à accomplir ses obligations militaires. Le Conseil fédéral ne voit aucune raison de revoir la réglementation actuelle, comme le demande le conseiller national Mathias Reynard (PS/VS) dans un postulat.

Le Valaisan s'émeut que les gardes suisses restent soumis à leurs obligations militaires et doivent s'acquitter de la taxe d'exemption. Il propose de revoir la législation sous l'angle de la double nationalité helvético-vaticane qui est accordée à ces personnes.

La loi permet au Conseil fédéral de conclure des conventions avec d'autres Etats concernant la reconnaissance réciproque de l'accomplissement du service militaire par les doubles nationaux. Le cas du Vatican est toutefois différent, fait valoir le gouvernement dans sa réponse publiée jeudi.

La citoyenneté vaticane n'est ni héréditaire, ni octroyée aux personnes nées sur ce territoire. Elle est liée à une fonction exercée au Vatican et est en règle générale limitée dans le temps. Le caractère temporaire de cette double nationalité et le fait que l'activité à la garde pontificale est un service de police sont des obstacles à l'exonération de la taxe.

Facilités

Le gouvernement rappelle en outre que le Parlement a refusé d'imputer les activités des gardes suisses sur la durée totale des services d'instruction. Ces personnes sont traitées comme tous les autres assujettis à l'obligation de servir bénéficiant d'un congé pour séjour à l'étranger.

Le garde pontifical déplace ainsi les cours de répétition devant être accomplis annuellement pendant la période passée au Vatican et doit les rattraper après son retour en Suisse. Il devient assujetti à la taxe pour les cours déplacés et a droit au remboursement dès qu'il a accompli la durée totale des services obligatoires.

Un garde qui a déjà accompli sans interruption trois années de service auprès du pape est quant à lui exonéré de la taxe à partir de la quatrième année de service.

(ats/nxp)

Créé: 11.05.2017, 11h40

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 11 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...