Seuls les électeurs UDC ont dit non ce week-end

VotationsSelon un sondage réalisé à la sortie des urnes, la loi sur les armes et la RFFA ont été plébiscitées tant par la gauche que le centre droit

Le Conseil fédéral (ici Alain Berset, Ueli Maurer et Karin Keller-Sutter) a gagné sur toute la ligne dimanche. Si l'UDC était seule en Suisse, il aurait perdu.

Le Conseil fédéral (ici Alain Berset, Ueli Maurer et Karin Keller-Sutter) a gagné sur toute la ligne dimanche. Si l'UDC était seule en Suisse, il aurait perdu. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’UDC seule contre tous. L’image n’est pas nouvelle dans la politique suisse. Elle s’est à nouveau confirmée ce week-end. Selon le sondage Tamedia (éditeur de ce titre), tant la réforme fiscale que la loi sur les armes ont trouvé grâce aux yeux des sympathisants de tous les partis. Les deux objets, on le rappelle, ont été acceptés par 66% et 64% des votants. Seules les personnes qui votent UDC n’en ont pas voulu.

L’ampleur du rejet agrarien – 77% – ne surprend pas dans le scrutin sur les armes, puisque le parti était officiellement opposé au texte. Le refus est plus étonnant en ce qui concerne la RFFA. 53% des électeurs UDC ont préféré glisser un non dans l’urne, alors que le parti laissait la liberté de vote et que l’objet était défendu par Ueli Maurer, ministre des Finances UDC.


Lire aussi: Tous les résultats des votations par canton


Partis désavoués

D’autres partis se sont retrouvés en porte-à-faux avec leurs sympathisants. Ainsi les Verts et les Vert’libéraux, qui ne voulaient pas de la RFFA, ont été désavoués par leur base. L’avertissement est clair pour le Parti écologiste, dont 61% des électeurs ont glissé un oui dans l’urne, selon notre sondage. Ils n’ont pas été convaincus par les risques de pertes fiscales. L’avertissement est même sévère pour les Vert’libéraux, puisque la réforme qui lie fiscalité des entreprises et financement additionnel de l’AVS a cartonné auprès de leur base, avec 73% de oui, alors que le parti critiquait le couplage des deux objets.

Cliquez pour agrandir

On retiendra encore que pour ce scrutin, ce sont les partis du centre droit – PDC et PLR – qui ont le plus soutenu la réforme, à hauteur de 82% et 83%. Que les hommes y ont été un tout petit peu plus favorables que les femmes et que ce sont les classes les plus élevées qui ont été les plus motivées à voter oui. Quels que soient la région, le revenu et le niveau de formation des personnes interrogées, un oui est sorti des urnes. Deux arguments ont fait mouche: le fait qu’il s’agisse d’un compromis typiquement suisse et la nécessité de trouver des financements additionnels pour l’AVS.

Différence villes-campagnes

Concernant la loi sur les armes, les mots d’ordre des partis ont été largement respectés. Les dissidences au sein du PLR et du PDC ont été beaucoup moins fortes qu’attendu. En effet, seuls 25% des électeurs libéraux-radicaux et 20% des démocrates-chrétiens ont rejeté le texte. La loi fait un carton à gauche, avec des scores qui dépassent les 90%! Dans le détail, on note que la loi a été plébiscitée dans les villes et les agglomérations (75% et 64% de oui). Et même si des poches de résistance ont été observées dans plusieurs régions rurales du pays, c’est tout de même un oui qui ressort, à hauteur de 57%. On notera également que les personnes qui n’ont suivi que l’école obligatoire ou un apprentissage ont été plus réservées sur le texte, même si c’est là aussi un oui qui se dégage (53% et 59%).


Lire aussi: Découvrez ce que votre commune a voté


Un argument massue est cité par la majorité des personnes sondées pour expliquer leur choix de dire oui à la loi: l’importance de rester membre de Schengen/Dublin. Il dépasse très largement la question sécuritaire, qui était pourtant à la base de ce durcissement des conditions de détention des armes.

Ce sondage a été effectué en ligne, sur les plates-formes de Tamedia, entre le 17 et le 19 mai. 14'670 personnes issues des trois régions linguistiques de la Suisse y ont pris part. La marge d’erreur est de 2,1%. (24 heures)

Créé: 20.05.2019, 11h31

Articles en relation

KKS remporte la victoire sur les armes

Relations Suisse-UE Le peuple fait un plébiscite de la loi sur les armes. La ministre PLR doit désormais s’atteler au sauvetage des bilatérales. Plus...

La réforme fisco-sociale qui va changer la Suisse

Votation fédérale du 19 mai Les Suisses ont donné leur feu vert à une révolution de la fiscalité des entreprises. La consolidation de l’AVS, elle, ne fait que débuter. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.