Passer au contenu principal

SuisseSida: discrimination record envers les malades

Plus d'une centaine de plaintes pour discrimination ont été déposées depuis le début de l'année par des séropositifs.

Archive/photo d'illustration, Keystone

La discrimination envers les personnes atteintes du VIH et du sida a atteint un niveau record cette année en Suisse. A la mi-novembre 2018, l'Aide suisse contre le sida (ASS) avait enregistré 122 plaintes de ce type.

Ces discriminations touchaient en particulier les assurances sociales (23), les assurances privées (22) et la santé publique (20). On a enregistré par ailleurs 27 cas de violation de la protection des données dans le domaine médical, personnel, professionnel ou autre.

C'est déjà plus que le nombre de cas signalés pour l'entier de l'année 2017 et c'est aussi davantage que les années précédentes où ce nombre ne dépassait guère 90.

Une compagnie d'assurance-maladie a refusé une assurance complémentaire en ambulatoire à un homme qui suivait une thérapie dont le virus n'est pas détectable. Dans un autre cas, une caisse maladie a refusé des prestations pour le traitement de séquelles du VIH.

Parmi les cas recensés figurent aussi le refus d'une masseuse ainsi que celui d'un dentiste de s'occuper de patients séropositifs. Une maison de retraite du canton des Grisons a également rejeté les demandes de trois personnes âgées porteuses du virus.

Le conseil juridique de l'ASS a pu intervenir avec succès à plusieurs reprises, annonce-t-il mardi. Les voies juridiques sont cependant limitées, car la Suisse n'a pas de loi anti-discrimination.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.