Simonetta Sommaruga: «Rasa a atteint son but»

ImmigrationLa ministre socialiste explique pourquoi le Conseil fédéral a décidé de renoncer à un contre-projet au texte «Sortons de l'impasse!»

Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil fédéral jette l'éponge. Il renonce à proposer au Parlement une alternative à l'initiative Rasa («Sortons de l'impasse!»). Ce texte vise à biffer l'article constitutionnel sur l'immigration voté par le peuple le 9 février 2014. Le Conseil fédéral la justifie par les réactions négatives recueillies par les deux variantes de contre-projet qu'il avait mises en consultation en février. Interview avec la ministre de la Justice Simonetta Sommaruga.

24 heures - Vous aviez dit l’automne dernier l’importance d’un vote pour la démocratie, pour clarifier la situation entre la Constitution et les accords bilatéraux. Qu’est-ce qui a changé aujourd’hui ? Pourquoi ce revirement?

Simonetta Sommaruga: Il est vrai que le Conseil fédéral a essayé de trouver une solution pour arrêter ce conflit entre la loi et la Constitution. C’est la raison pour laquelle il a fait des propositions qui ont été mises en consultation. Mais il a dû se rendre compte que ses propositions n’ont pas été soutenues. En outre, d’autres propositions ont été émises et elles allaient dans toutes les directions. Dans ces conditions, trouver une solution qui puisse trouver une majorité au Parlement, puis devant le peuple, n’était pas possible. Cela arrive. Je pense que dans un tel cas de figure, le Conseil fédéral doit savoir revoir son jugement. Et c’est par respect de l'issue de la procédure de consultation qu’il a décidé de renoncer à un contre-projet.

N’est-ce pas pourtant le rôle d’un gouvernement de retravailler un projet et de revenir avec une nouvelle proposition pour s’imposer ensuite ?

Le rôle du gouvernement est de trouver des solutions, de faire des propositions, et de les mettre en consultation. C’est notre système politique. Et je peux vous dire que ce n’était pas facile. Raison pour laquelle nous avons d’ailleurs proposé deux variantes afin de pouvoir vraiment discuter ce sujet. Mais une fois les résultats de la consultation obtenus, il faut les prendre en compte. Et c’est exactement ce que le Conseil fédéral a fait. Il a analysé la situation. Pouvez-vous imaginer un gouvernement qui ignorerait complètement ces résultats ? Cela n’irait pas du tout. C’est pourquoi il a décidé de renoncer à un contre-projet.

Espérez-vous que les auteurs de Rasa retirent leur initiative?

Ce n’est pas au Conseil fédéral de dire aux initiants ce qu’ils doivent faire. Ce qui est évident, c’est que Rasa est une initiative très importante. Elle a mis la pression lors de la mise en œuvre de l’initiative sur l’immigration de masse en disant, «s’il vous plaît, nous ne voulons pas mettre en danger la voie bilatérale». Je crois que c’était un message très fort qui a été pris en compte par le Parlement et le Conseil fédéral. Maintenant le Parlement a trouvé une solution pour mettre en œuvre l’initiative du 9 février 2014 avec ce nouvel article constitutionnel, sans mettre en danger la voie bilatérale. On peut donc dire que Rasa a atteint son but. Mais c’est à ses initiants de décider de la suite.

Avez-vous essayé de gagner du temps en proposant un contre-projet qui vous offrait un délai plus long pour venir avec une proposition et un message ? S’agissait-il d’une manœuvre politique pour laisser le Parlement faire son travail avant le 31 décembre 2016?

Non. Le Conseil fédéral voulait proposer un contre-projet. Mais il devait attendre le travail du Parlement. Car il fallait connaître les résultats de la loi préparée par le Parlement. Si aujourd’hui, dans la consultation, on avait vu qu’un autre contre-projet aurait pu être soutenu par une majorité, on aurait pu dire que le Conseil fédéral tentait de gagner du temps. Mais en voyant le résultat de la consultation, cela montre que le gouvernement a vraiment essayé. Mais ce n’était pas possible de trouver ni un soutien pour les propositions du Conseil fédéral, ni pour un autre contre-projet.

Créé: 26.04.2017, 16h42

Articles en relation

Berne ne présentera pas de contre-projet à Rasa

Immigration de masse Vu les résultats négatifs de la procédure de consultation, le Conseil fédéral renonce à un contre-projet à l’initiative «Sortons de l’impasse!» Le comité Rasa se décidera d'ici cet été. Plus...

L’acharnement du comité RASA met la Berne fédérale dans l’embarras

Immigration Le Conseil fédéral a jusqu’à ce mercredi pour trancher le sort de l’initiative. Vers une nouvelle impasse. Plus...

«Notre initiative reste la meilleure solution pour sortir de l’impasse»

Immigration de masse Le père de RASA, Andreas Auer, descend en flamme les contre-projets du Conseil fédéral. Il veut aller jusqu’au bout de son idée. Plus...

Volée de bois vert contre le contre-projet à RASA

Immigration Le contre-projet du Conseil fédéral à l'initiative «Sortons de l'impasse» qui veut annuler le vote du 9 février 2014 contre l'immigration de masse, est critiqué de toutes parts. Plus...

Immigration: deux variantes en consultation

Conseil fédéral Le Conseil fédéral a soumis jusqu'au 1er mars son contre-projet à l'initiative Rasa («Sortons de l'impasse») visant à annuler le vote du 9 février 2014. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.