Passer au contenu principal

Conseil fédéralSimonetta Sommaruga veut deux femmes

La socialiste Simonetta Sommaruga estime que le gouvernement suisse doit refléter la population qui la compose. Jusqu'au Conseil fédéral

«Ce ne serait pas bon pour notre pays», si aucune femme n'était élue en décembre, selon Simonetta Sommaruga.
«Ce ne serait pas bon pour notre pays», si aucune femme n'était élue en décembre, selon Simonetta Sommaruga.
Keystone

La ministre socialiste Simonetta Sommaruga souhaite l'élection de deux femmes au Conseil fédéral, après les départs annoncés de Johann Schneider-Ammann et de Doris Leuthard. Elle ne voit aucune raison pour ne pas renforcer leur présence au gouvernement fédéral.

«Les femmes représentent bien la moitié de la population. Cela devrait également se refléter dans la composition du Conseil fédéral», déclare Simonetta Sommaruga dans un entretien diffusé mardi par le journal alémanique Tages-Anzeiger. L'exécutif est actuellement composé de cinq hommes et deux femmes.

Meilleure représentativité

L'Assemblée fédérale doit élire en décembre les remplaçants du ministre de l'Économie, le PLR Johann Schneider-Ammann et de la ministre des Transports, la PDC Doris Leuthard, qui ont tout deux annoncé la semaine dernière leur départ pour la fin de l'année.

Pour Simonetta Sommaruga, la question d'une meilleure représentativité des femmes au gouvernement ne vise pas à déterminer qui est meilleure ou pire, mais doit mieux refléter la population suisse. «Ce ne serait pas bon pour notre pays», si aucune femme n'était élue en décembre, poursuit la Bernoise de 58 ans.

Sept conseillères fédérales

Concernant un éventuel changement de département, la ministre de la Justice estime que «la question arrive trop tôt». Elle préfère ne pas s'exprimer sur le sujet pour le moment.

Seules sept femmes ont jusqu'à maintenant siégé au Conseil fédéral. La première a été Elisabeth Kopp, élue au gouvernement en 1984. Six autres suivront. Entre l'entrée en fonctions de Simonetta Sommaruga en novembre 2010 et la démission de la socialiste genevoise Micheline Calmy-Rey à la fin 2011, les femmes étaient majoritaires avec quatre sièges.

La Constitution fédérale ne prévoit qu'une représentation appropriée des diverses régions du pays et des différentes parties linguistiques au Conseil fédéral. Le Conseil des Etats s'est prononcé au printemps pour ajouter à l'article constitutionnel la représentation appropriée des sexes.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.