Le ski reprend, la foire aux tarifs aussi

Sports de neigeAprès plusieurs hivers difficiles, les stations suisses espèrent se refaire une santé. Avec des prix élevés, mais stables.

Une épaisse couche de neige recouvrait hier les pistes de Verbier, ouvertes ce week-end.

Une épaisse couche de neige recouvrait hier les pistes de Verbier, ouvertes ce week-end. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un mètre de neige fraîche à 2200 mètres d’altitude sur le domaine skiable de Crans-Montana, une couche de 70 cm sur les pistes de Villars… La météo de ces derniers jours permet à plusieurs stations suisses d’anticiper leur ouverture (lire ci-contre). D’un bout à l’autre de l’arc alpin, les responsables espèrent rebondir après un exercice 2015-2106 alarmant: le chiffre d’affaires des entreprises de transport par câble avait chuté de 6%, selon l’association faîtière Remontées Mécaniques Suisses (RMS). Et la fréquentation s’était érodée de 2%, en moyenne, par rapport à un hiver 2014-2015 déjà très pénible.

«Toutes les stations ont besoin de vivre une bonne saison. Ne serait-ce que pour casser un certain négativisme par rapport aux sports d’hiver», résume Arthur Clivaz, président des Remontées mécaniques du Valais (RMV). Outre un enneigement qui décline, les domaines suisses souffrent de la cherté du franc face à l’euro. Sans grande surprise, les dix domaines où le ski est le plus cher se trouvent tous dans notre pays, révélait une application allemande le mois dernier.

Dans ce contexte délicat, les exploitants ont pour la plupart renoncé à augmenter leurs tarifs cet hiver. Selon un pointage de RMS, la stabilité prévaut dans sept stations sur dix. C’est le cas, par exemple, dans les Alpes vaudoises. Aux Portes du Soleil, les prix sont en légère hausse: le forfait journalier adulte coûtera 57 francs, soit 3 francs de plus que l’hiver dernier. «Nous suivons le cours de l’euro et nos partenaires français du domaine», justifie Pascal Bergero, directeur de Télé Champéry - Crosets.

A Crans-Montana, une augmentation similaire est dictée par les 35 millions de francs injectés pour moderniser les installations. Mais les skieurs ont la possibilité d’y échapper – et d’éviter les files d’attente aux caisses – en achetant leur carte en ligne (65 francs au lieu de 68 fr. pour un forfait journalier adulte).

Offre canon à Saas-Fee

A Verbier, une innovation qui avait fait grincer quelques dents l’an dernier est reconduite. Les tarifs resteront différenciés selon la période: le prix d’une journée de ski dans les 4 Vallées passera ainsi (pour un adulte) de 67 à 75 francs entre la basse et la haute saison. La tendance pourrait-elle s’étendre à d’autres domaines skiables? «A ma connaissance, personne d’autre n’a encore essayé», observe Arthur Clivaz.

La palme de l’originalité revient sans doute à Saas-Fee cette année. Le domaine haut-valaisan promet de baisser le prix de son abonnement de saison de 1050 à 222 francs… pour autant que 100 000 personnes en commandent un d’ici au 27 novembre. Des prix canon sur des cartes valables 3 ou 15 ans sont aussi annoncés. Le president des RMV suspecte «un gros coup de marketing». En indiquant qu’un domaine de la taille de Crans-Montana vend 6000 à 7000 sésames annuels. Mais du côté de Saas-Fee, on affirme que l’offre trouve son public - en Valais mais aussi dans d’autres cantons et parmi les hôtes étrangers de la station: pas moins de 44’000 commandes ont déjà été enregistrées. (24 heures)

Créé: 11.11.2016, 19h23

Où skier?

Ouvertures partielles En Valais, les domaines de Zermatt et de Saas-Fee accueillent déjà les skieurs, comme ceux d’Arosa-Lenzerheide et de Laax (Grisons). A Verbier et Crans-Montana, quelques installations fonctionnent durant les week-ends de novembre. Aux Diablerets, les pistes de Glacier 3000 sont ouvertes.


A venir Ouverture partielle du domaine franco-suisse des Portes du Soleil annoncée dès le 19 novembre. Idem dans les Alpes vaudoises, si la préparation des pistes est possible. Dans la plupart des domaines skiables, l’ouverture officielle de la saison est fixée au samedi 17 décembre.


Ski nordique De nombreuses possibilités existent déjà, notamment en France voisine et à la vallée de Joux.


Danger d’avalanches Le risque est marqué sur une large partie du territoire, surtout en Valais et dans les Alpes bernoises. L’institut spécialisé SLF met en garde les randonneurs: «Hors des pistes balisées, expérience et prudence sont requises.»


Plus d’infos cliquez ici.

Articles en relation

Zermatt à nouveau meilleure station d'Europe

Ski Comme il y a deux ans, la station valaisanne a reçu le «Best ski Resort» 2016. Saas-Fee, Adelboden et Aletsch sont aussi dans le top Ten. Plus...

Nouvel hiver de tous les dangers pour les stations de ski

Remontées mécaniques Fréquentation et recettes sont en baisse constante depuis des années. Le Valais tente de réagir. Enquête. Plus...

Les stations des Alpes vaudoises se démènent pour profiter de l'hiver à rallonge

Ski Les skieurs sont attendus en nombre avec l'enneigement et les fêtes pascales «avancées». Pour autant que le soleil et le froid soient au rendez-vous. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Christian Constantin dérape une fois de trop», paru le 23 septembre 2017.
(Image: Valott) Plus...