Smartrail 4.0 franchit une première étape

SuisseLe programme smartrail 4.0 a pour but d’augmenter jusqu’à 30% l’utilisation déjà très forte du réseau. Il vient de prouver sa faisabilité dans une simulation.

Les CFF attendent beaucoup de leur  programme smartrail 4.0 qui permettra de réduire les coûts, renforcer les capacités, améliorer la ponctualité et la sécurité.

Les CFF attendent beaucoup de leur programme smartrail 4.0 qui permettra de réduire les coûts, renforcer les capacités, améliorer la ponctualité et la sécurité. Image: Screenshot Youtube

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les chemins de fer suisses développent un nouveau système de planification et de gestion du trafic. Le programme smartrail 4.0 vient de prouver sa faisabilité au moyen d’une simulation.

«Dès 2022, la clientèle bénéficiera de liaisons plus nombreuses et plus ponctuelles, ainsi que d’une information plus précise et plus rapide», annoncent mardi les CFF dans un communiqué. Le programme smartrail 4.0 a pour but d’augmenter jusqu’à trente pour cent l’utilisation déjà très forte du réseau par les trains voyageurs et marchandises sur l’infrastructure existante.

Les CFF, le BLS, la compagnie du Südostbahn AG (SOB), les chemins de fer rhétiques (RhB) et l’Union des transports publics (UTP) font évoluer en commun le chemin de fer vers l’âge numérique. Ils entendent réduire les coûts, renforcer les capacités, améliorer la ponctualité et la sécurité.

Un nouveau système transversal de gestion du trafic, élément important de ce projet, fait le lien entre les différents systèmes actuels de production ferroviaire, de la planification de l’horaire à court et à long termes à la régulation du trafic ferroviaire.

La meilleure variante

Les travaux ont commencé en 2017, mobilisant jusqu'à cent personnes à certaines périodes. Smartrail est parvenu, à la fin 2018, à prouver sa faisabilité au moyen d’une simulation.

Le nouveau système de gestion du trafic est capable, en cas d’écart par rapport à l’horaire, de générer en quelques secondes plusieurs variantes de solutions et de les communiquer aux autres systèmes. Il aide le personnel à identifier rapidement la variante la plus conviviale, à réguler le trafic ferroviaire en conséquence et à informer les clientes et les clients.

De plus, ce système permet de mieux exploiter le réseau ferroviaire parce qu’il veille constamment aux situations critiques pouvant survenir sur le réseau ferroviaire, et est en mesure d’y remédier. Cela renforce la stabilité de l’horaire et représente une condition importante pour une exploitation plus efficace de l’infrastructure existante. Les voyageurs profiteront ainsi de liaisons plus nombreuses et plus ponctuelles, ainsi que d’informations plus précises et plus rapides.

Le nouveau système de gestion du trafic va passer en phase de réalisation. Il devrait être mis en oeuvre progressivement d’ici à 2028 en remplacement des systèmes actuels. La planification de l’horaire à court terme, pour laquelle le système de gestion du trafic devrait entrer en service à la fin 2022, constitue un premier objectif atteint. (ats/nxp)

Créé: 29.01.2019, 11h21

Articles en relation

CFF: vers des indemnités en cas de retard

Suisse Le patron des CFF Andreas Meyer n'exclut pas de rembourser la totalité d'un billet de train en cas de retard extrême. Plus...

Un train CFF endommagé par un éboulement

Italie Un glissement de terrain a coupé la ligne ferroviaire sur la rive est du lac Majeur en Italie, endommageant un train de marchandises des CFF. Plus...

La Suisse et la France se partagent le CEVA

Transports La Confédération va cofinancer avec la France deux projets transfrontaliers, le CEVA et le train «des horlogers». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...