Sommaruga mange avec des jeunes réfugiés

SuisseLa ministre a partagé des cornettes et de la viande hachée avec des demandeurs d'asile mineurs, jeudi.

Simonetta Sommaruga a partagé un bon repas avec des jeunes réfugiés.

Simonetta Sommaruga a partagé un bon repas avec des jeunes réfugiés. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Simonetta Sommaruga a mangé avec des réfugiés mineurs non accompagnés jeudi dans le village pour enfants Pestalozzi à Trogen (AR). La conseillère fédérale a été impressionnée par la façon dont Appenzell Rhodes-Extérieures s'occupe de ces enfants et adolescents.

Ces enfants et jeunes gens ont beaucoup vécu. Au village pour enfants, ils retrouvent la tranquillité, a déclaré la conseillère fédérale lors d'une conférence de presse. Elle a aussi dit qu'elle était impressionnée par la façon dont le canton assume sa tâche de prise en charge de ces requérants d'asile mineurs non accompagnés.

Viande hachée et cornettes

La cheffe du département fédéral de justice et police (DFJP) a profité du repas - de la viande hachée et des cornettes - pour faire la connaissance de ces jeunes réfugiés. «Ce sont encore des enfants», a-t-elle indiqué. L'un d'eux est depuis huit mois en Suisse et il parle déjà très bien l'allemand.

«Un de ces enfants m'a dit qu'il voulait être médecin pour pouvoir aider», a encore déclaré Simonetta Sommaruga. Il est important que ces mineurs soient bien encadrés et éduqués. «Une intégration rapide de ces jeunes gens est dans l'intérêt de tous», a souligné la conseillère fédérale.

Davantage d'argent

La Conférence des gouvernements cantonaux demande davantage d'argent pour la prise en charge des réfugiés, tout particulièrement pour les réfugiés mineurs non accompagnés. Ceux-ci nécessitent un soutien plus important que des adultes. Pour chaque réfugié mineur, les cantons reçoivent actuellement de la Confédération un forfait d'intégration de 6000 francs et un forfait journalier de 50 francs, soit le même montant que pour un réfugié adulte.

Le Conseil fédéral cherche une solution, a déclaré la cheffe du DFJP. La Confédération, les cantons et les communes doivent collaborer. La prise en charge des réfugiés mineurs non accompagnés ne nécessite pas que de l'argent, mais aussi un engagement des autorités. «Une bonne intégration des jeunes réfugiés est un investissement pour l'avenir», a souligné Simonetta Sommaruga.

Environ 100 francs par jour

La prise en charge d'un jeune réfugié coûte environ 100 francs par jour en Appenzell Rhodes-Extérieures. La moitié de cette somme est payée par la Confédération. Le reste est à charge des communes (90%) et du canton (10%). «Nous nous occupons du mieux que nous pouvons des jeunes réfugiés, les coûts ne sont pas le plus important», a déclaré Matthias Weishaupt, chef du département cantonal de la santé et des affaires sociales.

Actuellement, 18 mineurs sont pris en charge au village pour enfants Pestalozzi à Trogen et dix vivent dans des familles. Le canton à loué deux bâtiments à la Fondation village pour enfants Pestalozzi. (ats/nxp)

Créé: 22.12.2016, 18h09

Articles en relation

Berne propose deux variantes sur l'immigration

Initiative Rasa Elle présente à la presse les deux variantes envisagées pour l'initiative «Sortons de l'impasse» qui veut abolir la votation du 9 février 2014 sur l'immigration de masse. Plus...

Le Conseil fédéral prépare la riposte à RASA

Bilatérales Simonetta Sommaruga va proposer un contre-projet, afin de clarifier les accords bilatéraux et les contingents d'immigration. Plus...

«Ils ne voient pas qu'une réfugiée nettoie leur bureau»

Simonetta Sommaruga La conseillère fédérale a plaidé pour plus de solidarité à l'égard des réfugiés, au congrès du PS à Thoune (BE). Plus...

900 réfugiés enregistrés en Italie seront accueillis

Suisse La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga s'est rendue dans la capitale italienne, vendredi, pour évoquer la relocalisation des réfugiés. Plus...

Pour Simonetta Sommaruga, il n'y a pas d'élite

Suisse La conseillère fédérale socialiste critique le débat au sein de son parti autour d'un prétendu fossé entre peuple et élite Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.