Passer au contenu principal

«Le sort du Gripen me laisse peu de doutes»

Vives critiques au parlement, référendum populaire... Le jet suédois est mal parti. Le sénateur vert Luc Recordon lui prédit une fin prématurée.

Luc Recordon, conseiller aux Etats vaudois (Verts).
Luc Recordon, conseiller aux Etats vaudois (Verts).
Jean-Bernard Sieber

Le Conseil des Etats est tout juste entré en matière (22 voix contre 20) aujourd'hui pour acheter le Gripen suédois. Mais la chambre des cantons a refusé de lever le frein à l'endettement, à une voix près. Ce qui ôte la possibilité de financer l'appareil. La balle est dans le camp du National.

Un retournement de situation, alors que le oui clair de la commission des Etats laissait présager un soutien ces dernières semaines. De quoi faire pavoiser les opposants au jet préféré d'Ueli Maurer, au premier rang desquels les Verts et les socialistes. Questions à l'écologiste vaudois Luc Recordon, membre de la commission de la politique de sécurité des Etats.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.