Passer au contenu principal

Il est soupçonné d'avoir volé plus de 4000 lettres

Un ex-employé de la centrale de tri postal de Zurich-Mülligen est accusé d'avoir volé l'argent que les missives contenaient.

Le suspect a sévi au centre de tri postal de Zurich-Mülligen.
Le suspect a sévi au centre de tri postal de Zurich-Mülligen.
Keystone

Un ex-employé de la centrale de tri postal de Zurich-Mülligen comparaît depuis jeudi devant le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone. L'homme est accusé d'avoir subtilisé au moins 4060 lettres et d'avoir volé l'argent qu'elles contenaient.

Selon l'acte d'accusation du Ministère public de la Confédération, la valeur totale de l'argent dérobé par l'ex-employé se monterait à 122'500 francs. L'homme répond de vol par métier et de violation du secret des postes et des télécommunications.

Pour ses besoins personnels

Les faits reprochés se sont déroulés entre juillet 2015 et mars 2016. Selon l'acte d'accusation, le prévenu a ouvert les lettres et a pris l'argent liquide qui s'y trouvait. Il a utilisé les fonds pour ses besoins personnels.

L'accusé, qui a été congédié, conteste les faits qui lui sont reprochés. Les preuves à charge résultent en grande partie des images fournies par les caméras de surveillance où on voit l'accusé se rendre à sa place de travail avec des bacs contenant des lettres.

Il aurait quitté le centre de tri en cachant l'argent qu'il avait dérobé dans ses chaussures ou ses habits. Le procès devrait durer plusieurs jours. Le verdict tombera ultérieurement.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.