Soutien à l'accord-cadre négocié avec la Suisse

Union européenneLes ministres en charge des affaires européennes des pays membres de l'Union européenne soutiennent l'accord institutionnel négocié avec la Suisse.

La Suisse est bien notée en Europe dans sa collaboration dans le cadre de l'accord de Schengen.

La Suisse est bien notée en Europe dans sa collaboration dans le cadre de l'accord de Schengen. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les ministres en charge des affaires européennes des pays membres de l'Union européenne (UE) ont approuvé mardi à Bruxelles les conclusions sur les relations entre la Suisse et l'UE. Ils ont clairement soutenu l'accord-cadre négocié avec Berne.

Actuellement en phase de consultation en Suisse, le texte y est très controversé. Les mesures d'accompagnement pour les travailleurs détachés et la reprise de la directive sur la citoyenneté européenne posent problème.

Tous les deux ans, l'UE fait le point sur ses relations avec les membres de l'Association européenne de libre-échange (AELE), soit la Suisse, le Liechtenstein, la Norvège et l'Islande. Dans leurs conclusions adoptées mardi, les 28 Etats-membres font l'éloge de la Suisse, notamment en matière de coopération internationale, comme dans le conflit en Ukraine ou dans la zone du Sahel.

Milliard de cohésion

La Confédération helvétique est également bien notée dans sa collaboration dans le cadre de l'accord de Schengen, qui assure une meilleure coopération policière, et celui de Dublin, qui réglemente les questions importantes dans le domaine de l'asile. Dans ce dernier volet, la participation de Berne à la réinstallation en Suisse de réfugiés arrivés dans d'autres Etats de l'UE est particulièrement appréciée.

L'interconnexion des systèmes d'échanges des droits d'émission de CO2 entre la Suisse et l'UE, l'échange automatique d'informations fiscales et l'imposition des entreprises sont également décrits de manière positive. Cette dernière mention concerne cinq régimes fiscaux critiqués par l'UE, que Berne s'est engagé à abolir. Les citoyens suisses sont appelés à s'exprimer sur le sujet en mai.

L'UE salue en outre le fait que le Conseil fédéral se soit prononcé en faveur du renouvellement du milliard de cohésion. (ats/nxp)

Créé: 19.02.2019, 10h56

Articles en relation

Une étape de plus franchie vers l'accord-cadre

Bruxelles Le projet de conclusions sur les relations entre la Suisse et l'UE a été adopté par le comité des 28 ambassadeurs de l'UE. Plus...

L’accord-cadre doit être vraiment bon pour la Suisse

L'invitée Isabelle Tasset Vacheyrout souhaite des clarifications concernant l'accord institutionnel négocié avec l'UE. Plus...

Accord-cadre: le projet est reporté

Suisse Mercredi, la Hongrie aurait freiné la validation du projet de conclusions sur les relations entre la Suisse et l'Union européenne. Plus...

Accord-cadre: le PDC veut faire voter les Suisses

Union européenne Le PDC propose d'exclure explicitement de l'accord la directive relative au droit des citoyens de l’UE. Plus...

Accord-cadre: un non toucherait la recherche

Suisse Les chercheurs helvétiques craignent qu'un rejet de l'accord-cadre institutionnel avec l'UE ait des conséquences négatives pour la recherche suisse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.