Passer au contenu principal

SuisseSoutien de Berne aux camps de sports scolaires

Le Conseil fédéral veut accorder des subventions supplémentaires aux écoles pour qu'elles puissent organiser des camps sportifs.

Convaincu des bienfaits du sport chez les jeunes, Berne veut intensifier son soutien au programme Jeunesse et Sport.
Convaincu des bienfaits du sport chez les jeunes, Berne veut intensifier son soutien au programme Jeunesse et Sport.
Keystone

Les écoles devraient continuer à pouvoir organiser des camps de sports. Le Conseil fédéral veut leur accorder des subventions supplémentaires pour pallier le recul de la participation financière des parents. Il a mis en consultation vendredi jusqu'au 16 octobre les adaptations de plusieurs ordonnances.

Convaincu des bienfaits du sport chez les jeunes, le gouvernement veut intensifier son soutien au programme Jeunesse et Sport. Il veut également renforcer son aide aux camps et cours destinés aux personnes en situation de handicap.

Douze francs par jour

La responsabilité des activités scolaires obligatoires est du ressort des cantons. Cependant, les camps de sport scolaires obligatoires soutenus par la Confédération sont un cas particulier s'ils sont organisés selon les règles établies par Jeunesse et Sport.

Actuellement, la contribution maximale allouée par J S s'élève à 7,60 francs par jour et par participant. Le Conseil fédéral propose qu'il soit possible dans un premier temps d'augmenter ce montant à 12 francs. Le Tribunal fédéral avait fixé le plafond à 16 francs. Le gouvernement souhaite ainsi contrer une baisse possible du nombre de ces camps. Tous les organisateurs bénéficieraient des montants plus élevés, précise-t-il.

Intégrer le handicap

Le Conseil fédéral veut mieux intégrer le handicap dans le monde du sport. Il soutiendra financièrement les activités J S auxquelles participent des enfants et des adolescents handicapés. Une subvention supplémentaire de 60 francs par jour et par personne sera accordée pour les camps. La charge annuelle supplémentaire devrait s'élever à 120'000 francs.

Par ailleurs, le programme J S doit s'ouvrir à de nouvelles disciplines comme le cyclocross, les danses standards ou latines, l'équitation, le trampoline, le tir à l'arc ou encore l'arbalète. Aucun nouveau sport n'a pu être admis depuis 2009 à cause d'un moratoire. Les frais de voyage des responsables participant à des cours devraient être pris en charge.

Le projet du Conseil fédéral engendrera des frais compris entre 9,4 et 11 millions de francs par année. Ces dépenses seront absorbées par les crédits existants.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.