Un soutien rapide pour les victimes de l'amiante

SuisseUn fonds, qui doit encore être créé, permettra de verser une aide financière aux personnes touchées.

Des rémunérations sont également prévues pour les proches d'un patient décédé.

Des rémunérations sont également prévues pour les proches d'un patient décédé. Image: Archives/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les victimes de l'amiante devraient recevoir rapidement un soutien financier et psychologique, selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Alain Berset a mis en place une table ronde pour déterminer les ayants droit et la nature de ces aides.

Chaque année en Suisse, près de 120 personnes contractent une tumeur maligne de la plèvre ou du péritoine (mésothéliome). Elles ont inhalé bien des années auparavant une quantité cancérogène de fibres d'amiante, rappelle jeudi l'OFSP dans un communiqué.

Parmi les personnes touchées, une trentaine ne reçoit aucune prestation de l'assurance accidents obligatoire (LAA), car leur maladie n'est pas reconnue comme liée à une activité professionnelle. Les prestations seront financées grâce à un fonds qu'il s'agit encore de créer.

Sur un pied d'égalité

Tous les patients ayant contracté un mésothéliome après 2006 ont droit à une indemnisation et recevront tous le même soutien, qu'ils soient assurés selon la LAA ou non, annonce l'OFSP. La somme concrète que le fonds versera dépendra de plusieurs facteurs: prestations déjà reçues, année où la maladie s'est déclarée et revenu lors de son apparition.

Des rémunérations forfaitaires et uniques sont également prévues pour les proches d'un patient décédé. L'OFSP précise que quiconque perçoit une indemnisation devra renoncer à des actions de droit civil. La table ronde souhaite aussi que les plaintes en suspens soient réglées par voie extrajudiciaire, en recourant notamment au fonds.

Suivi psychologique gratuit

Les autorités estiment également que le suivi psychologique des personnes touchées et de leurs proches est insuffisant. En collaboration avec les institutions existantes, un tel service d'assistance doit être mis en place pour proposer des offres gratuites et accessibles.

Selon la table ronde, composée de représentants des personnes affectées par l'amiante, d'entreprises ayant travaillé avec ce matériau, de syndicats, de l'économie, de la Suva et de la Confédération, les coûts à venir devraient s'élever à 100 millions de francs jusqu'en 2025. Utilisé dans les années 1960 et 1970 dans la construction, l'amiante a été interdit en 1989. (ats/nxp)

Créé: 23.06.2016, 15h24

Articles en relation

Quelle compensation pour les victimes de l'amiante?

Réflexion Une table ronde impliquant les différents acteurs devra trouver des solutions pour aider financièrement les victimes de l'amiante, loin d'être toutes logées à la même enseigne. Plus...

Pas de fonds public pour les victimes de l'amiante

Indemnisation Le Conseil fédéral a estimé que l'Etat n'a pas à assumer la responsabilité des entreprises concernées. Il mise plutôt sur une prolongation du délai de prescription. Plus...

Victimes de l'amiante: 20 ans pour exiger réparation

Droits Le Conseil national s'est finalement rallié à la proposition du PLR, après un débat houleux sur une réforme visant à allonger et simplifier les délais de prescription. Plus...

Bientôt un fonds pour les victimes de l'amiante?

Suisse Les délais de prescription empêchent souvent les victimes de l'amiante d'obtenir des dédommagements. Une commission du national propose de créer un fonds pour palier au problème. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.