Passer au contenu principal

La spectaculaire revanche du nouveau Monsieur Europe

En nommant un Tessinois aguerri, le Conseil fédéral solde l’héritage de Didier Burkhalter. Mais les grands problèmes restent

Roberto Balzaretti (à g.), diplomate madré et chevronné, est le nouveau secrétaire d’État aux Affaires européennes. Il est Tessinois comme son chef, Ignazio Cassis.
Roberto Balzaretti (à g.), diplomate madré et chevronné, est le nouveau secrétaire d’État aux Affaires européennes. Il est Tessinois comme son chef, Ignazio Cassis.
Keystone

C'est dans les vieilles casseroles qu’on réchauffe les meilleures soupes. Voilà ce qu’a dû se dire le Conseil fédéral. Pour sortir de la mélasse européenne, il a fait appel à un diplomate madré et chevronné: Roberto Balzaretti. L’homme est connu comme le loup blanc au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). L’ancienne ministre Micheline Calmy-Rey l’avait pris comme secrétaire général avant de l’envoyer diriger la mission suisse à Bruxelles.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.