Passer au contenu principal

Stagiaire non rémunéré à l’ONU, David vit sous tente

Un Néo-Zélandais s’est résigné à dormir en plein air. Il dénonce la politique de stage des organisations internationales.

«Finalement, seuls ceux dont les parents peuvent payer ont une chance», déplore David Hyde.
«Finalement, seuls ceux dont les parents peuvent payer ont une chance», déplore David Hyde.
Patrick Gilliéron-Lopreno

La nuit a été difficile. «Je n’ai pas choisi la tente la plus waterproof du magasin», regrette David Hyde en pliant son abri de fortune. Les orages de dimanche ont détrempé la petite parcelle face au lac, celle où il a pris l’habitude de s’installer chaque soir. Après la nuit, il enfile son costume, rassemble son réchaud à gaz et ses quelques affaires dans un sac à dos qu’il conserve discrètement sous son bureau.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.