Succès pour les portes ouvertes à la ferme

SuissePlus de 60'000 personnes ont découvert le monde de l'agriculture, samedi et dimanche, en Suisse. Le conseiller fédéral Guy Parmelin y était aussi.

Le conseiller fédéral Guy Parmelin était aussi de la partie, à Puidoux (VD).

Le conseiller fédéral Guy Parmelin était aussi de la partie, à Puidoux (VD). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quelque 150 familles paysannes de toute la Suisse se sont pliées en quatre pour accueillir plus de 60'000 visiteurs ce week-end dans le cadre de la première édition nationale de la «Journée portes ouvertes à la ferme». Guy Parmelin était aussi de la partie.

Le conseiller fédéral s'est mêlé à la foule à Puidoux, où il a dégusté des produits au lait de brebis faits maison et pris part à une visite d'exploitation, a indiqué dimanche l'Union suisse des paysans (USP) dans un communiqué.

Palette d'activités

Les différentes exploitations ont proposé une riche palette d'activités pour petits et grands. Au programme: visites de fermes, dégustations, offres de restauration, panneaux d'information et aires de jeux.

L'USP souligne que nombre des visiteurs n'ont guère l'occasion d'être en contact direct avec le secteur primaire. Bien trop souvent, ils ne connaissent ni les enjeux de l'agriculture, ni ses prestations spécifiques, ni même les saisons des denrées alimentaires. Cette journée permet donc de rapprocher ville et campagne. Ainsi, à Genève, la ferme du Lignon à Vernier a ouvert ses portes au public. Les citadins ont pu découvrir comment fonctionne cette exploitation située au pied des barres d'immeubles du Lignon.

(ats/nxp)

Créé: 02.06.2019, 17h11

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.