Succession de Keller-Sutter: un PDC favori

SuisseLe démocrate-chrétien Benedikt Würth fait figure de grand favori à la succession de Karin Keller-Sutter au Conseil des Etats. Le PLR va donc perdre un siège.

Le démocrate-chrétien Benedikt Würth a les faveurs de la cote à Saint-Gall pour le siège au Conseil des Etats.

Le démocrate-chrétien Benedikt Würth a les faveurs de la cote à Saint-Gall pour le siège au Conseil des Etats. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les St-Gallois élisent dimanche le ou la successeure de Karin Keller-Sutter au Conseil des Etats. Ministre des finances, le démocrate-chrétien Benedikt Würth fait figure de grand favori. Le PLR présente, lui, une députée au Grand Conseil pour tenter de défendre le siège laissé vacant par la nouvelle conseillère fédérale.

La mission s'annonce presque impossible pour Susanne Vincenz-Stauffacher, avocate de 52 ans et membre libérale-radicale du parlement cantonal depuis l'été dernier. Présidente de la Frauenzentrale, institution de défense des femmes battues, cette candidate au profil social tente de ratisser à gauche également.

Retour du PDC après huit ans

Son élection constituerait toutefois une sensation face au populaire conseiller d'Etat Benedikt Würth, 51 ans, cité en automne dernier parmi les papables dans la course à la succession de Doris Leuthard au Conseil fédéral. Une élection du démocrate-chrétien représenterait, en revanche, un «retour à la normale» dans un canton catholique longtemps dominé par le PDC.

Le parti avait perdu son siège à la Chambre des cantons lors des fédérales de 2011, après le départ d'Eugen David et suite à l'élection surprise du socialiste Paul Rechsteiner. Le PLR, qui s'apprête à connaître le même sort, bénéficiera sans doute d'un sursis dimanche: le ou la successeure de Karin Keller-Sutter ne sera probablement connu(e) qu'après un second tour le 19 mai prochain.

Deux principaux figurants et les autres

Outre le candidat du PDC et son adversaire du PLR, cinq autres personnes briguent en effet le siège à la Chambre haute. Premier parti du canton, l'UDC a lancé le jeune Mike Egger. Agé de 26 ans, ce dernier a succédé lundi à Toni Brunner au Conseil national, l'ancien président du parti se retirant de la politique. L'UDC a d'ores et déjà annoncé que Mike Egger serait aussi son candidat aux Etats lors des élections fédérales d'octobre, même s'il devait échouer dans sa tentative de succéder à Karin Keller-Sutter.

Les Verts ont, eux aussi, désigné un candidat pour «occuper le terrain» en cette année électorale. Il s'agit de Patrick Ziltener, professeur de sociologie à l'Université de St-Gall. Agé de 52 ans, il n'a encore jamais occupé de mandat d'élu.

Les trois autres candidats sont sans parti: Sarah Bösch est une ancienne membre de l'UDC, Andreas Graf est un ancien Vert, candidat au gouvernement st-gallois en 2016 et Alex Pfister est un ancien du Parti bourgeois-démocrate (PBD). (ats/nxp)

Créé: 05.03.2019, 12h23

Articles en relation

Condamné pour avoir insulté Karin Keller-Sutter

Saint-Gall Un homme de 34 ans a été condamné par ordonnance pénale à St-Gall pour des commentaires haineux contre Karin Keller-Sutter en décembre 2017. Plus...

Zurich veut voir l'imam de la mosquée An'Nur expulsé

Suisse S'il n'est pas expulsé avant avril, l'imam, condamné dans le dossier de la mosquée An'Nur, devra être remis en liberté. Le directeur de la sécurité de Zurich s'en inquiète. Plus...

Brexit: Karin Keller-Sutter s'inquiète pour la sécurité

Frontières européennes La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter s'inquiète des conséquences du Brexit en matière de sécurité aux frontières. Plus...

«Les djihadistes devraient être jugés sur place»

Karin Keller-Sutter La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter serait plutôt favorable à un jugement des djihadistes suisses partis dans les pays en guerre là où ils ont été actifs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.