Quand le suicide assisté est utilisé comme argument de campagne

ValaisLes opposants à la LAT dénoncent, chiffres à l'appui, une explosion des cas de morts volontaires en Valais liés aux nouvelles normes. Mais le calcul effectué est large...

Les arguments des opposants ont choqué les organisations de lutte contre le suicide.

Les arguments des opposants ont choqué les organisations de lutte contre le suicide. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une petite fille au regard triste, sous la pluie. A côté, le funeste slogan: «Papa s’est tiré» (photo Keystone). Les affiches des opposants à la loi cantonale d’application de la loi fédérale sur l’aménagement du territoire (LcAT), en votation dimanche en Valais, ont choqué.

Mais le comité de la campagne du non, portée par l’UDC du Valais romand, Aquanostra et l’Association de défense des intérêts des propriétaires, persiste et signe: la nouvelle norme sera responsable de la faillite, puis du suicide, de nombreux propriétaires.

«En Valais, depuis peu, on se suicide plus que le double qu’ailleurs», lit-on sur un communiqué envoyé mardi aux médias. En moyenne, le Valais compte 25 suicides pour 100 000 habitants ces deux dernières années, soit «plus de 60% par rapport à la dernière décennie, plus du double de la moyenne suisse, européenne et même mondiale, qui se situe entre 11 et 12 suicides pour 100 000 habitants», avancent les opposants.

L’exemple grec

L’association de défense des intérêts des propriétaires va même jusqu’à comparer la situation à la hausse du taux de suicide en Grèce, au pire de la crise économique. En lien: «L’appauvrissement et le sentiment d’appauvrissement» sont des causes scientifiquement prouvées d’un passage à l’acte. Or, selon eux la Lex Weber comme la LAT représentent un véritable désastre financier pour les propriétaires valaisans.

Vrai ou faux?

Ces chiffres sont-ils exacts? Il est vrai que les chiffres de la police cantonale démontrent une augmentation des suicides en 2015 et 2016. La police valaisanne a compté 87 cas en 2015 et 85 en 2016, contre 63 en 2014. Le taux est donc effectivement passé de 18 morts volontaires par 100 000 habitants à 25. C’est plus que la moyenne suisse: selon les derniers chiffres de l’Office fédéral de la statistique (OFS) datant de 2014, celle-ci s’élevait à 15,8 pour 100 000 habitants.

Or, l’OFS, contrairement à la police cantonale valaisanne, exclut de ses calculs l’assistance au suicide depuis 2009. Ceux-ci ont massivement augmenté en Valais comme dans le reste de la Suisse au cours de ces deux dernières années, soit la période de temps dénoncée par les opposants à la LAT.

Donc, si on les soustrait du calcul les recours à l’assistance au suicide, la statistique descend à 60 cas pour 2016, soit un taux de 18 – et non pas 25 – par 100 000 habitants. Ce n’est pas si éloigné de la moyenne qui caractérisait le canton entre 1999 et 2008, soit de 16,5 suicides pour 100 000 habitants.

Au-dessus de la moyenne

Le Valais reste effectivement au-dessus de la moyenne nationale, mais il s’agit d’une tendance connue par l’ensemble des cantons romands. A Genève par exemple, la police cantonale a répertorié 94 morts volontaires en 2015 contre 71 l’année précédente (de 14 à 19 par 100 000 habitants). A Fribourg, 54 suicides ont été signalés en 2015 contre 41 en 2014 (de 13 à 17).

Créé: 17.05.2017, 19h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.