La Suisse dépense plus pour l'éducation que l'UE

FinancesPar rapport à l'Union Européenne (UE), la Suisse a dépensé davantage pour l'éducation et moins pour la défense.

Le second poste budgétaire de la Suisse est l'éducation.

Le second poste budgétaire de la Suisse est l'éducation. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les finances publiques de la Suisse n'ont guère bougé en 2018. Par rapport à l'UE, la Suisse a dépensé toutes choses égales par ailleurs plus pour l'éducation et moins pour la défense.

Les dépenses ont augmenté de 1,7% par rapport à 2017 pour atteindre 232,6 milliards tandis que la répartition est restée pratiquement identique, a indiqué jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Le poste budgétaire le plus important reste celui affecté à la protection sociale avec un peu moins de 92 milliards, soit 39,4% des coûts totaux. C'est un peu moins que dans l'UE qui, selon Eurostat, dépense 41,1%.

Education et administration

La Suisse dépense beaucoup plus que l'UE pour l'éducation, le deuxième poste budgétaire: 16,5% contre 10,2% du total de l'UE. La défense coûte à la Suisse 2,4% des dépenses totales contre 2,9% dans l'UE.

La troisième tranche la plus importante des dépenses de la Suisse continue d'être versée à l'administration publique, avec 13,7% des dépenses. L'UE verse elle 12,7% à ce poste, soit un point de pourcentage en moins.

Les «affaires économiques»

La Suisse investit aussi davantage dans les «affaires économiques», le quatrième poste en importance: elle y consacre 11,7% de son budget contre 8,9% dans l'UE. L'emploi, l'agriculture, les transports et la communication font notamment partie des «affaires économiques».

L'OFS utilise la classification des Nations Unies COFOG (Classification des fonctions de gouvernement). Cela permet une comparaison internationale des résultats. (ats/nxp)

Créé: 06.02.2020, 17h09

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.