Passer au contenu principal

CommerceUn Vaudois dirigera l'AELE dès septembre 2018

Henri Gétaz succédera à l'Islandais Kristinn F. Árnason. Il dirige depuis 2010 la Direction des affaires européennes au DFAE.

Henri Gétaz (ici à gauche, avec Jacques de Watteville) sera au total le troisième secrétaire général suisse de l'AELE.
Henri Gétaz (ici à gauche, avec Jacques de Watteville) sera au total le troisième secrétaire général suisse de l'AELE.
swissbanking.ch

Un Suisse va diriger l'Association européenne de libre-échange (AELE) dès septembre 2018. Lors de leur réunion ministérielle vendredi à Genève, les quatre Etats membres ont nommé le Vaudois Henri Gétaz pour remplacer l'Islandais Kristinn F. Árnason à la tête de l'organisation qui pourrait par ailleurs aboutir à un accord avec l'Equateur d'ici fin décembre.

Sur les réseaux sociaux, le conseiller fédéral Johann Schneider-Amman, qui participait à la rencontre, a félicité l'ambassadeur suisse. Il s'est dit content de pouvoir «travailler avec lui pour continuer à ouvrir le commerce pour les Etats membres de l'AELE».

Agé de 53 ans, M. Gétaz dirige depuis 2010 la Direction des affaires européennes du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Mais il a occupé plusieurs postes économiques au sein de l'administration fédérale, notamment à l'ancien Office fédéral des affaires économiques extérieures (OFAEE).

Il a aussi contribué de manière importante aux négociations sur le règlement du conflit fiscal entre UBS les autorités américaines. M. Gétaz sera au total le troisième secrétaire général suisse de l'AELE, organisation lancée en 1960, après Charles Müller et William Rossier.

Outre la Suisse, le Liechtenstein, la Norvège et l'Islande sont membres. Vendredi, les ministres de ces Etats ont par ailleurs signé une déclaration de coopération avec la Moldavie, une première étape pour étendre les relations économiques avec ce pays.

Accord étendu AELE/Turquie possible pour janvier

Et ils ont aussi officialisé un accord de principe sur la modernisation et l'extension de leur accord de libre-échange avec la Turquie après une discussion avec le ministre de l'économie de ce pays Nihat Zeybekci. Ces travaux étaient déjà en cours et M. Zeybekci a dit à des médias turcs que l'objectif était de signer l'arrangement en janvier prochain.

Celui-ci doit porter sur les transports, le commerce électronique, le commerce des services et les produits industriels. M. Schneider-Ammann s'est de son côté ensuite entretenu de manière bilatérale avec le ministre turc.

Et à relever que le ministre islandais des Affaires étrangères Guðlaugur Þór Þórðarson n'a pas souhaité participer à la rencontre ni à la photo avec M. Zeybekci. Aucun différend diplomatique à y voir mais des raisons de politique interne dans son pays, a affirmé à l'ats un porte-parole de l'AELE. «L'Islande doit encore se doter d'une coalition gouvernementale après les élections législatives. Le Parlement n'a pas repris des travaux», a-t-il dit.

Brexit discuté

La réunion était présidée par la ministre liechtensteinoise des Affaires étrangères Aurelia Frick. Parmi les accords de libre-échange en cours de négociation, les ministres se sont dits confiants pour la conclusion d'un accord avec l'Equateur d'ici fin décembre. La question du Brexit et des relations avec la Grande-Bretagne lorsque celle-ci sera sortie de l'UE a également été abordée. Mais il est encore trop tôt pour des avancées tant que Londres et Bruxelles ne progressent pas dans leurs négociations, selon des sources concordantes.

Outre l'Equateur, des négociations pour des accords de libre-échange sont engagées avec l'Inde, l'Indonésie, la Malaisie, le Vietnam et les Etats sud-américains du Mercosur. Et des travaux visant l'extension des accords de libre-échange avec le Mexique sont en cours.

De même que des discussions pour des négociations de modernisation de l'arrangement avec le Canada. Au total, l'AELE a conclu près de 30 accords de libre-échange.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.