La Suisse mise sur une «volière de drones»

TechnologieLe salon de l'innovation VivaTech à Paris doit représenter une vitrine de la maîtrise technologique helvétique.

La Suisse veut attirer l'attention du grand public sur sa maîtrise technologique.

La Suisse veut attirer l'attention du grand public sur sa maîtrise technologique. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Suisse espère faire le «buzz » lors du salon de l'innovation VivaTech, la semaine prochaine à Paris. Elle mise sur «une volière de drones» pour attirer l'attention du grand public sur sa maîtrise technologique. Cette campagne se poursuivra ensuite à Las Vegas en janvier et jusqu'à Dubaï en 2021.

«Pour ceux qui ne connaissent pas la Suisse de la 'tech', je prends l'exemple du coucou. Je leur dis que les drones suisses sont les coucous 4.0», a affirmé mercredi le chef de Présence Suisse, Nicolas Bideau, lors de la présentation à la presse du pavillon suisse à VivaTech.

«J'aimerais que la Confédération soit davantage associée à la technologie. Je pense que le drone nous permettra d'élargir et de diversifier l'image de la Suisse auprès du grand public», a-t-il ajouté.

Capacité d'innovation

Pour y parvenir, la Suisse va présenter «une volière de drones» à VivaTech, qui se tiendra au Parc des expositions du 24 au 26 mai. M. Bideau espère attirer l'attention du public et des professionnels et faire «connaître la capacité d'innovation de la Suisse».

Selon lui, «l'écosystème suisse du drone est l'un des plus performants notamment dans le domaine commercial et industriel».

Le chef de Présence Suisse espère que cette volière fera «du buzz» et attirera du monde. «Pour une fois, notre savoir-faire ne finit pas dans une voiture allemande ou dans un téléphone américain, mais est développé de A à Z en Suisse», a-t-il souligné. Il mise aussi sur la réputation du «swiss made» pour faire connaître les drones.

Onze entreprises

La «volière» accueillera 11 entreprises qui produisent à la fois des drones et des systèmes de certification. Les visiteurs pourront assister toutes les heures à un spectacle avec différents types de drones. «Nous aurons le premier développé par l'EPFL et le dernier de l'EPFZ», a expliqué M. Bideau.

Il y aura également un drone éolien, qui capte le vent en altitude, ou encore celui qui a permis de cartographier l'île de Zanzibar «à moindre coût et avec le soutien de la Banque mondiale». Une soufflerie développée par une entreprise genevoise sera également de la partie. Elle permet de certifier la capacité des drones pour voler avec du vent.

La Suisse saisira aussi l'occasion pour présenter sa législation considérée comme «libérale» dans le domaine des drones. «Nous avons un bureau des drones à l'Office de l'aviation civile qui est en contact permanent avec l'industrie et la recherche. Il permet des essais et autorise les entreprises de développer leur produit», a souligné M. Bideau.

Cap sur Las Vegas

Un second pavillon accueillera des entreprises plus classiques dans le domaine de la technologie. «J'espère qu'elles profiteront du buzz de la volière pour se faire connaître», a expliqué le chef de Présence Suisse. Après VivaTech, la «volerie» sera présentée à la fin juin à Zurich. Elle mettra ensuite le cap en janvier sur Las Vegas pour le CES, le grand rendez-vous mondial de l'innovation et de la technologie. Elle sera présentée finalement à l'Exposition universelle de Dubaï en 2021. (ats/nxp)

Créé: 16.05.2018, 13h24

Articles en relation

Le Conseil fédéral veut un registre des drones

Suisse Skyguide sera chargé de mettre sur pied ce système de gestion du trafic aérien pour les drones cette année encore. Plus...

Il n'y aura pas de drone à la Patrouille des Glaciers

Canton du Valais Les vols de drones sont interdits dès vendredi et jusqu'au 27 avril sur tout le parcours de la Patrouille des Glaciers (PDG) qui se déroulera du 17 au 21 avril. Plus...

Des drones pour sauver les faons de la faucheuse

Faune Chaque année, des milliers de bêtes sont mutilées et tuées après avoir été happées par les machines. Des moyens efficaces peuvent l’éviter. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.