«La Suisse n'oubliera pas le peuple syrien»

DiplomatieBerne, par la voix de Didier Burkhalter, a condamné «avec la plus grande fermeté le recours à des armes chimiques».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le conseiller fédéral Didier Burkhalter a condamné «avec la plus grande fermeté le recours à des armes chimiques» lors de la conférence internationale sur la Syrie à Bruxelles. Il a demandé que «la lumière soit faite sur ces attaques.»

M. Burkhalter a souligné la volonté de la Suisse à «contribuer à faire face à la crise syrienne avec lucidité et volonté», selon la version écrite de son discours diffusée par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

L'aide de la Suisse se décline sur trois axes : «étendre les espaces de dialogue, alléger la souffrance, créer une volonté de reconstruction.» La Suisse met «la Genève internationale à disposition» du processus de paix.

Aide humanitaire

La Confédération s'engage également par une aide humanitaire de 66 millions de francs pour 2017, explique le conseiller fédéral. «En plus, nous allouons 7,5 millions de francs suisses pour des mesures de promotion de la paix», a-t-il ajouté.

Un fort accent est mis sur les pays voisins de la Syrie «qui sont admirables de courage et de solidarité». Plusieurs projets de la Suisse y prennent place. Berne y travaille notamment à la réhabilitation d'écoles et pour un meilleur accès à l'eau.

Il est temps que les efforts de la communauté internationale «ne soient plus constamment repoussés par la guerre, qu'ils puissent contribuer à la paix et s'inscrivent dans une réelle perspective volontaire de reconstruction. Une perspective qui doit être considérée comme un message fort fait aux Syriens pour leur montrer qu'on ne les oublie pas», conclut M. Burkhalter. (ats/nxp)

Créé: 05.04.2017, 11h24

Le pape dénonce un «massacre inacceptable»

Le pape François a dénoncé mercredi au Vatican un «massacre inacceptable» en Syrie, où une attaque chimique présumée a fait 72 morts et provoqué l'indignation à travers le monde.


«Nous assistons atterrés aux derniers événements en Syrie. Je déplore fermement le massacre inacceptable survenu hier (mardi) dans la province d'Idleb, où ont été tuées des dizaines de personnes sans défense, parmi lesquelles tant d'enfants», a déclaré le pape d'un ton sombre lors de son audience hebdomadaire.

Articles en relation

L'Etat islamique appelle à de nouvelles attaques

Syrie Le porte-parole de l'organisation terroriste vise notamment les Etats-Unis et l'Europe. Plus...

Une résolution à l'ONU pour condamner l'attaque

Syrie France, Grande-Bretagne et Etats-Unis appellent à une enquête rapide. Et menacent de sanctions. Plus...

L'hôpital des victimes de l'«attaque toxique» bombardé

Syrie Au moins 58 personnes ont été tuées dans une attaque au gaz toxique sur la ville de Khan Cheikhoun. L'hôpital traitant les victimes a été bombardé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...