La Suisse peut mieux faire pour les handicapés

SuisseTrois associations estiment que le pays peut encore améliorer la vie des personnes en situation de handicap. Un groupe de travail a été créé en ce sens.

La Suisse a ratifié la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées en 2014.

La Suisse a ratifié la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées en 2014. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Suisse peut faire mieux en matière de mise en oeuvre de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, qu'elle a ratifiée en 2014. Trois associations actives dans le milieu veulent élaborer des mesures concrètes pour l'application du texte.

Etape importante, mais...

L'adhésion de la Suisse à la convention est «une étape importante sur la voie vers l'égalité et l'autodétermination des personnes en situation de handicap». Cependant, ces personnes continuent de faire face à «de nombreux obstacles» qui les empêchent de réellement participer aux différents domaines de la vie, soulignent lundi INSOS, Curaviva, et vahs, qui représentent les institutions pour handicapés en Suisse.

Un plan d'action national

Pour permettre une «mise en oeuvre réussie» de la convention, les trois associations veulent élaborer un plan d'action national et une série de mesures concrètes en ce sens. Un groupe de travail a été créé à cet effet. Plusieurs projets partiels sont déjà en cours aux niveaux cantonal et régional.

Parallèlement, le groupe de travail aidera les institutions membres à appliquer la convention à travers des «possibilités d'action et d'exemples de bonne pratique». L'objectif est de permettre aux personnes handicapées de vivre de la manière la plus autodéterminée et autonome possible dans un cadre institutionnel, expliquent les associations. (ats/nxp)

Créé: 30.10.2017, 14h04

Les trois associations

INSOS Suisse représente, en tant qu'association nationale de branche, les intérêts de 800 institutions pour des personnes avec handicap. Curaviva Suisse défend les intérêts de plus de 2600 homes et institutions sociales. L'Union suisse pour la pédagogie curative et la sociothérapie anthroposophique (vahs) regroupe 43 institutions.

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le géant de l'or noir basé à Genève se fournit auprès d'une entreprise dont les droits de forage ont été obtenus par un homme, aujourd'hui sous enquête pour corruption.
(Image: Bénédicte) Plus...