Passer au contenu principal

La Suisse se place sur le marché porteur du cancer

Novartis, qui a présenté des résultats annuels en demi-teinte, et Roche se démarquent dans le domaine de l’oncologie.

Bâle Novartis a transmis à la presse le bilan de l’exercice 2015, qui s’est soldé par des revenus et une rentabilité en baisse.
Bâle Novartis a transmis à la presse le bilan de l’exercice 2015, qui s’est soldé par des revenus et une rentabilité en baisse.
Keystone

Glivec, Arzerra, Perjeta,Gazyva ou encore Venetoclax. Ces noms figurent en bonne place dans les rapports de Novartis et de Roche, les deux géants pharmaceutiques qui publient leurs résultats annuels entre hier et aujourd’hui (lire ci-dessous). Ils n’évoquent souvent rien au grand public, mais une frange toujours plus importante de la population pourrait être amenée à les connaître. Ces médicaments, ou molécules, ont un point commun: il s’agit d’anticancéreux.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.