Passer au contenu principal

Pourquoi la Suisse romande reste désavantagée par les primes

A l’exception de Vaud, les cantons romands enregistrent des hausses supérieures à la moyenne nationale. Explications.

Pour les Romands, l’annonce de la faible hausse des primes d’assurance maladie pour 2020 sonne comme une demi-victoire. De ce côté de la Sarine, les Vaudois sont les seuls (sans Berne) à enregistrer des augmentations inférieures à la moyenne nationale. Comme chaque année, en effet, il y a des disparités d'un canton à l'autre. Au niveau national, quatorze se situent au-dessus de 0,2%, avec Neuchâtel qui enregistre la plus forte augmentation (+2,9%). Du coup, les primes neuchâteloises rattrapent les Vaudoises. A l'autre extrême, Lucerne affiche une baisse de 1,5%.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.