Passer au contenu principal

Plus de 100 associations estudiantines à Dorigny

La rentrée est l’occasion de découvrir les associations du campus, qui jouent un rôle-clé dans les communautés universitaires.

Rentrée des universitaires à l'Amphipôle de l'Unil.
Rentrée des universitaires à l'Amphipôle de l'Unil.
Odile Meylan
Rentrée des universitaires à l'Amphipôle de l'Unil.
Rentrée des universitaires à l'Amphipôle de l'Unil.
Odile Meylan
A l'Amphipôle, la FAE organise des visites du campus.
A l'Amphipôle, la FAE organise des visites du campus.
Odile Meylan
1 / 16

A l’heure de retrouver les bancs des auditoires de l’Université de Lausanne (UNIL), ses quelque 14'000 étudiants peuvent, s’ils le désirent, rejoindre une, voire plusieurs des plus de 100 associations estudiantines de l’UNIL.

Alors que se déroulait vendredi la journée d’accueil des nouveaux étudiants, elles étaient nombreuses à tenir un stand afin de se présenter et, peut-être, d’attirer de nouveaux membres.

«Le tissu associatif de l’UNIL est très varié. Il est composé d’associations dites représentatives, qui font un important travail de défense des droits et intérêts des étudiantes et étudiants auprès des différentes instances de l’Université. D’autres associations regroupent des étudiantes et étudiants autour d’un projet commun, qui peut aller de la gastronomie au club d’échecs», explique Laia Soler, membre du bureau exécutif de la Fédération des associations d’étudiants de l’Université de Lausanne (FAE).

«Toutes les associations sont indépendantes»

La FAE, outre son rôle représentatif, offre conseil et soutien financier aux associations partenaires, mais aussi aux étudiants qui en font individuellement la demande. Environ 30'000 francs ont ainsi été distribués aux associations de l’UNIL l’an dernier, permettant de mettre sur pied différents projets qui animent la vie du campus.

«Toutes les associations sont indépendantes», précise Marc de Perrot, secrétaire général de l’Université. «En règle générale, la direction de l’UNIL ne leur accorde pas de subside», mais l’Université de Lausanne met à leur disposition un site Internet, une adresse e-mail, la possibilité de réserver un local de réunions, un casier et une boîte aux lettres pour aider le travail de leurs comités, ainsi que des auditoires ou des espaces pour leurs activités.

Des associations toujours plus nombreuses

Il existe aussi plusieurs associations d’étudiants non universitaires, qui font gonfler le nombre d’associations et sociétés d’étudiants de l’Université.

Le chiffre total fluctue donc, selon la motivation des jeunes membres à prendre la relève. Parfois, certaines disparaissent par manque d’effectif, mais se recréent quelques années plus tard lorsque de nouvelles personnes en reprennent le flambeau.

«Les associations vivent et meurent, mais leur nombre va clairement en augmentant», conclut Marc de Perrot.

Rien qu’au cours de l’année scolaire 2015-2016, plus de 20 nouvelles associations ont vu le jour… et d’autres encore ont déposé leurs statuts, en attente d’une validation.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.