Affaire Rossier: la surveillance était adéquate

Canton du ValaisUn rapport publié cette semaine par l'inspection cantonale des finances sur les risques environnementaux en Valais indique que les mesures prises par le canton face aux sites pollués étaient appropriées.

La situation de la décharge de Gamsenried où se trouve de la benzidine, une substance cancérigène, a notamment été étudiée par l'inspection valaisanne des finances.

La situation de la décharge de Gamsenried où se trouve de la benzidine, une substance cancérigène, a notamment été étudiée par l'inspection valaisanne des finances. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'inspection valaisanne des finances a rendu cette semaine un premier rapport concernant l'affaire Joël Rossier, du nom de l'ex-chef du service de l'environnement. Les premières conclusions montrent que le canton a été transparent sur les situations environnementales à risque et a exercé une surveillance adéquate.

En tant qu'autorité de surveillance, l'inspection cantonale des finances (IF) a examiné divers éléments portés à sa connaissance par Joël Rossier, l'ancien chef du service valaisan de l'environnement (SEN). Pour les analyser d'un point de vue du droit environnemental, il a mandaté Anne-Christine Favre, professeure à l'Université de Lausanne et à l'EPFL.

Sur la base de cet avis de droit, l'IF conclut qu'il «n'y a pas, à ce jour, de situation à risque inconnue du canton». Les mesures prises par le département de Jacques Melly dans le cadre de la remontée de la nappe phréatique liée à la troisième correction du Rhône «ont été immédiates et la surveillance exercée constante».

Benzidine à la décharge de Gamsenried

La remontée de la nappe phréatique à proximité de l'ancienne décharge Lonza de Gamsenried et la présence de benzidine, substance toxique et cancérigène, est une situation à risque qui est gérée. Globalement, la population a été informée de manière transparente, y compris à compter de la polémique suscitée par le départ de Joël Rossier.

L'IF va poursuivre ses investigations. Le prochain rapport intermédiaire, pour lequel elle n'avance pas de date, analysera notamment l'organisation du SEN et le suivi par le SEN des dossiers en lien avec des sites pollués, et plus particulièrement la décharge de Gamsenried. (ats/nxp)

Créé: 16.01.2020, 13h13

Articles en relation

Affaire Rossier: secret de fonction levé

Valais Sébastien Fanti pourra être entendu dans l'affaire de l'ex-responsable du Service de l'Environnement Joël Rossier. Plus...

La justice a en mains les docs de l'ex-chef valaisan

Suisse Joël Rossier, qui dirigeait le service de l'environnement, avait transmis à la commission de gestion des documents tendant à prouver ce qu'il avançait avant son départ controversé. Plus...

La raison du départ du chef de l'environnement

Valais Joël Rossier explique dans des rapports les causes de son départ après la pollution à la bendizine d'une nappe phréatique près de l'ancienne décharge de Gamsenried. Plus...

Une substance cancérogène est déversée dans le Rhône en Valais

Pollution L’ex-chef du service de l’environnement valaisan, Joël Rossier, dénonce une pollution plus grave que prévu à la benzidine dans le Haut-Valais. Le canton se veut rassurant. Plus...

Enquête au service de l'environnement valaisan

Canton du Valais Le rapport remis par l'ex-chef du SEN Joël Rossier va faire l'objet d'une investigation de la part de la commission de gestion du gouvernement. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...