Berne - Stöckli en tête, Regula Rytz devant l'UDC

FédéralesLe socialiste Hans Stöckli est arrivé en tête aux Etats à Berne, sans pour autant atteindre la majorité absolue au premier tour.

Hans Stöckli, l'ancien maire de Bienne.

Hans Stöckli, l'ancien maire de Bienne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il faudra attendre le 17 novembre pour connaître la composition de la représentation bernoise au Conseil des Etats. Le socialiste Hans Stöckli est arrivé en tête, sans pour autant atteindre la majorité absolue au premier tour.

Derrière l'ancien maire de Bienne, qui récolte 122'263 voix, la verte Regula Rytz a créé la surprise en engrangeant 119'960 voix. Dans ce canton à tendance clairement bourgeoise, elle est parvenue à devancer l'UDC Werner Salzmann , qui la talonne de très près avec 119'630 voix.

15 candidats pour 2 fauteuils

La candidate du PBD Beatrice Simon a réalisé un score étonnamment faible, avec 82'283 voix. L'objectif de la conseillère d'Etat PBD était de conserver le siège laissé vacant par son collègue Werner Luginbühl, mais elle a dû se contenter de la quatrième place.

Les conseillères nationales Christa Markwalder (PLR), Kathrin Bertschy (Vert'libéraux) et Marianne Streiff (PEV) ont essuyé une claire défaite. Elles ont obtenu respectivement 61'904, 48'076 et 24'139 voix.

Quinze candidats briguaient les deux fauteuils de sénateur. Huit d'entre eux passaient toutefois d'emblée pour des outsiders, crédités de peu de chances. Aucun d'entre eux n'a atteint le quorum des 3%. Parmi eux, Pascal Fouquet du Parti pirate a réalisé le meilleur score avec 10'424 voix.

Concertation entre partis alliés

Le socialiste Hans Stöckli, qui a dominé ce premier tour, a indiqué son intention de s'entretenir avec les Verts dès lundi. Même son de cloche du côté de l'UDC Werner Salzmann: ce dernier a déclaré vouloir rencontrer les représentants des partis bourgeois au lendemain des élections et communiquer ses intentions mardi. La PBD Beatrice Simon a également évoqué la perspective d'une telle réunion.

Le co-président des Verts, Jan Remund, a relevé que son parti avait convenu avec le PS que les deux partis s'entendraient sur une candidature commune au deuxième tour. Seul le candidat disposant du maximum de chances devrait se lancer dans la bataille.

Or il ne s'agira pas obligatoirement d'Hans Stöckli, selon Jan Remund. Un écart plus important était attendu entre ce dernier et Regula Rytz. «Nous devons au minimum en discuter», a déclaré le responsable des Verts. Les partis ont jusqu'à mardi pour communiquer leurs intentions quant au deuxième tour qui aura lieu le 17 novembre.

(ats/nxp)

Créé: 20.10.2019, 16h44

Articles en relation

Retrouvez les réactions à la vague verte des Fédérales

Fédérales Au lendemain du triomphe des partis écologistes, les partis essaient d'analyser leur performance et se préparent pour le second tour des élections au Conseil des Etats. Plus...

NE: le siège de l'UDC au National est très convoité

Fédérales 2019 Le siège de l'UDC à la Chambre du peuple suscite de nombreuses convoitises dans le canton de Neuchâtel. Plus...

Jura: les candidats sortants sont favoris

Fédérales Alors que l'échéance des élections fédérales approche, les Jurassiens pourraient réélire deux sortants pour un troisième mandat. Plus...

Valais: les sièges du PDC attisent les convoitises

Fédérales 2019 Le Parti démocrate chrétien (PDC) valaisan pourrait perdre l'un de ses quatre sièges au National et un aux Etats, suite aux départs de plusieurs de ses ténors. Plus...

Les enjeux des élections fédérales à Fribourg

Suisse On se dirige peut-être vers un statu quo au National où six élus sur sept se représentent. Aux États, le duo sortant est grand favori. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.