Ce sera au Conseil fédéral de nommer les gares lancéennes du CEVA

LitigeLe Conseil d’État recourt contre la décision fédérale arrêtant les noms de Lancy-Pont-Rouge et Lancy-Bachet.

La station de Lancy-Pont-Rouge.

La station de Lancy-Pont-Rouge. Image: Pascal Frautschi

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le suspense continue sur la dénomination des deux stations ferroviaires situées sur le sol de Lancy. Le Conseil d’État a confirmé mercredi qu’il avait recouru auprès du Conseil fédéral à ce sujet. Le gouvernement suisse devra ainsi arbitrer le litige qui oppose cette commune au gouvernement cantonal depuis près de deux ans et qui a déjà été jaugé par l’Office fédéral des transports (OFT), puis par son département de tutelle (le DETEC de Doris Leuthard).

En 2016, le Conseil d’État avait abandonné les appellations de Lancy-Pont-Rouge et Carouge-Bachet, privilégiant une logique métropolitaine et les dénominations de Genève-Pont-Rouge et Genève-Bachet. Appuyée par le Parlement cantonal, la Ville de Lancy, furieuse, avait recouru, mais l’OFT avait confirmé la décision cantonale. Poursuivant sa croisade, Lancy a eu gain de cause en mars auprès du DETEC. C’est ce dernier avis que conteste le Conseil d’État.

«Nous pouvons vivre avec les deux appellations, tempère Antonio Hodgers, magistrat responsable de la nomenclature. Ce qui est problématique, c’est qu’il y a une contradiction fondamentale entre ce que nous a dit l’OFT, qui nous avait poussés à suivre une logique d’agglomération, et ce que dit ensuite le DETEC, qui privilégie la localisation de la gare dans une commune.» Se défendant de vouloir entretenir ce litige, le Conseil d’État affirme avant tout rechercher une clarification, utile pour de futures appellations.

«C’est aberrant, s’insurge Damien Bonfanti, maire de Lancy. La décision du DETEC, qui a le droit de contredire son Office, était limpide: les gares portent le nom des communes où elles se situent. Il n’y a pas matière à discuter à l’infini. Lancy n’a pas à être dépossédée de gares dont elle doit financer les aménagements extérieurs pour 11 millions de francs.» (24 heures)

Créé: 02.05.2018, 16h34

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.