Covid-19: comment rester courtois sans se serrer la main?

Bonnes manièresEst-il possible d'allier courtoisie et hygiène à l’heure de l’épidémie du coronavirus? Le point avec la baronne de Rothschild.

«Ce que le coronavirus amène de positif, c’est que les embrassades à tout va vont cesser. On s’embrassait à l’excès.«»

«Ce que le coronavirus amène de positif, c’est que les embrassades à tout va vont cesser. On s’embrassait à l’excès.«» Image: Frank Mentha

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Observer une distance d’au moins un mètre avec les interlocuteurs. Éviter de se serrer la main ou de s’embrasser.» Les recommandations d’hygiène se rapportant au coronavirus, nouvellement affichées dans les entreprises et les bâtiments publics, sont parfois difficiles à appliquer. Que faire face à un interlocuteur qui vous tend sa main? Comment ne pas froisser une amie qui avance sa joue pour vous faire la bise?

Face à ces questions existentielles, la baronne Nadine de Rothschild nous livre quelques trucs et astuces, pour garder une élégance dans une situation de pandémie. L’auteure de guides de savoir-vivre et créatrice de l'académie carougeoise de bonnes manières Nadine de Rothschild International Way of Life nous répond par téléphone.

«On s’embrassait à l’excès»

«Ce que le coronavirus amène de positif, c’est que les embrassades à tout va vont cesser. On s’embrassait à l’excès. Dans n’importe quelle émission TV, par exemple «Recherche appartement ou maison», les gens se tombent dans les bras pour un oui ou pour un non. C’est parfaitement ridicule. Concernant cet aspect, le virus arrive à point nommé.»

Quant à renoncer à la poignée de main pour dire bonjour, la baronne n’y voit pas d'injure au savoir-vivre. «On peut aussi bien faire un signe de tête, tout en disant «Bonjour Monsieur» ou «Bonjour Madame». L’important serait de signaler à l’avance «on ne s’embrasse pas, on ne se serre pas la main», afin d’éviter à l’interlocuteur d’avancer main tendue vers vous. «Si vous l’annoncez d’emblée, ce n’est pas impoli du tout», affirme-t-elle.

«Les grand-mamans sont folles»

Elle s’inquiète en revanche du manque de distance des grands-parents envers les bébés, effusions affectives qui exposent ces derniers à d’éventuelles transmissions virales. «Les grand-mamans sont folles, elles se précipitent sur leurs petits- enfants pour les couvrir de baisers. Il faut absolument éviter de se conduire de la sorte si l'on veut les protéger du virus.»

Et d’embrayer sur les amoureux, qui «devront s’abstenir de tout baiser», car «dans le domaine du flirt, c’est fichu», augure la baronne du haut de ses 87 ans. L’occasion de voir renaître la pratique des «billets doux glissés dans la poche»? Reste à savoir si les couples appliquent leçons de savoir-vivre et recommandations d’hygiène avec le même zèle qu’un gel désinfectant sur les mains.

Créé: 02.03.2020, 16h15

Articles en relation

Coronavirus: huit personnes sont soignées aux HUG

Point de situation Dimanche soir, le décompte faisait état de huit malades sous contrôle médical strict à Genève. Plus...

Le FIFDH est annulé

Coronavirus Le 18e Festival du film et forum international sur les droits humains de Genève (FIFDH) devait se dérouler du 6 au 15 mars. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.