Fribourg: les Verts éjectent l'UDC Jean-François Rime

FédéralesLe conseiller national s'est fait voler son siège dans la dernière heure de dépouillement des résultats par le vert Gerhard Andrey. Triomphe de Christian Levrat aux Etats.

Le siège de Jean-François Rime, qui est aussi président de l'Union suisse des arts et métiers (USAM), n'est pas encore assuré.

Le siège de Jean-François Rime, qui est aussi président de l'Union suisse des arts et métiers (USAM), n'est pas encore assuré. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Fribourg a connu un dimanche d'élections fédérales plein de rebondissements. Au Conseil national, l'UDC sortant Jean-François Rime, figure emblématique du parti depuis 16 ans, est évincé au profit du vert Gerhard Andrey. Il y a ballottage général aux Etats, malgré un fort score de Christian Levrat.

Au Conseil national, le vert Gerhard Andrey a gagné un siège au détriment de l'UDC Jean-François Rime, et non de la socialiste sortante Ursula Schneider Schüttel, longtemps devancée. Le canton comptera désormais quatre femmes sur sept députés.

La nouvelle composition de la députation ne correspond pas nécessairement aux attentes d'une grande partie des observateurs. Le coup de tonnerre vient de l'éviction de Jean-François Rime, qui siégeait à Berne depuis 2003. Une bombe dans le monde politique du canton.

Lors d'une élection qui a affiché 43,02% de participation, le Gruérien, président de l'Union suisse des arts et métiers (USAM), s'est fait voler son siège dans la dernière heure d'attente des résultats. Auparavant, Il a été longtemps question de voir Gerhard Andrey prendre le fauteuil de la socialiste Ursula Schneider Schüttel, en mauvaise posture.

Avec ses 14'414 suffrages, Gerhard Andrey, entrepreneur dans l'informatique installé à Granges-Paccot, n'est pas connu du grand public. Sans mandat électif à Fribourg, il est toutefois membre de la direction des Verts suisses, des Verts apparentés à Fribourg notamment au PS.

Page devant

Jean-François Rime a lui plafonné à 17'899 suffrages au final, l'UDC réalisant un score d'ensemble (19,25%) nettement inférieur à celui de 2015, insuffisant pour garantir ses deux sièges. L'entrepreneur n'a été que peu vu dimanche, notamment à l'Université de Fribourg, lieu officiel de réunion.

«Je suis surpris du résultat», a dit le perdant. Il a admis de la déception et aurait voulu finir sa carrière politique différemment, précisant souhaiter consacrer du temps à sa famille et ses sociétés.

Fribourg pourra toujours compter sur l'UDC sortant Pierre-André Page, qui a obtenu 20'924 suffrages, le meilleur score des sept élus. Il y a quatre ans, l'agriculteur glânois avait constitué l'élu surprise, volant son siège à la Moratoise Ursula Schneider Schüttel, déjà elle.

Une PDC romande

Au-delà, le canton enverra donc finalement toujours deux socialistes à Berne, grâce au vote des villes principalement, Fribourg et Bulle, qui a occasionné un retournement. Il s'agit des sortantes Valérie Piller Carrard (20'068 suffrages) et de la revenante Ursula Schneider Schüttel (17'929).

Quant au PDC, il y avait pour lui un enjeu interne lié à la succession de Dominique de Buman, qui ne se représentait plus après 16 ans à Berne. Du côté de la majorité romande du parti, la crainte existait d'une députation exclusivement germanophone, avec une élection au National du Singinois Bruno Boschung, et de Beat Vonlanthen aux Etats.

A l'instar du PS, les démocrates-chrétiens enverront finalement deux femmes au Conseil national. Il s'agit de la sortante Christine Bulliard-Marbach (20'400 suffrages) et la nouvelle Marie-France Roth Pasquier (12'344), la Bulloise, députée au Grand Conseil, passant sur le fil, ou presque, Bruno Boschung, qui la devançait au début.

Du côté PLR, Jacques Bourgeois a assuré sa réélection sans trop de difficulté, avec 19'838 suffrages. Les libéraux-radicaux ont totalisé 14,44% des suffrages. Les apparentements ont par ailleurs eu toute leur importance dimanche, notamment à gauche.

Levrat en vedette

En ce qui concerne l'élection des deux représentants au Conseil des Etats, le ballottage général est de mise, avec quatre candidats susceptibles de se maintenir au 2e tour. Le sortant PS Christian Levrat a réalisé toutefois un score triomphal, devançant de plus de 13'000 voix le PDC Beat Vonlanthen, également sortant.

Le Gruérien, président du Parti socialiste suisse (PSS) a décroché 36'958 voix, ratant tout de même de 6040 voix la majorité absolue, fixée à 42'998 voix. Le taux de participation a atteint 42,87%. La solide performance au Conseil des Etats de Christian Levrat ne constitue véritablement pas une surprise.

A côté de ce poids lourd, l'autre représentant fribourgeois à la Chambre des cantons, depuis 2015, le PDC Beat Vonlanthen arrive largement distancé, avec 23'316 voix. L'ancien conseiller d'Etat, qui avait remplacé il y a quatre ans Urs Schwaller, a bénéficié d'un large soutien dans le district germanophone de la Singine.

Lui-même devance de près de 4000 voix la PLR Johanna Gapany, 31 ans, qui a engrangé 19'534 voix. Députée au Grand Conseil, élue à l'exécutif de Bulle, elle a signé une performance respectable pour une néophyte.

La quatrième place est revenue à l'UDC Pierre-André Page, avec 18'497 voix. L'agriculteur glânois s'est surtout mis en évidence en réalisant son joli score au Conseil national. (ats/nxp)

Créé: 20.10.2019, 15h23

Les élus fribourgeois

PS (2 sièges)
* Piller Carrard Valérie (20'068)
* Ursula Schneider Schüttel (17'929)
UDC (1 siège)
* Page Pierre-André (20'924)
PDC (2 sièges)
* Bulliard-Marbach Christine (20'400)
Marie-France Roth Pasquier (12'344)
PLR (1 siège)
* Bourgeois Jacques (19'838)
Verts (1 siège)
Gerhard Andrey (14'417)

Articles en relation

Retrouvez les réactions à la vague verte des Fédérales

Fédérales Au lendemain du triomphe des partis écologistes, les partis essaient d'analyser leur performance et se préparent pour le second tour des élections au Conseil des Etats. Plus...

Élections fédérales: pour quel parti allez-vous voter?

Sondage Dans chaque canton suisse, les citoyens choisiront le 20 octobre leurs représentants au parlement fédéral. Quelles listes ont votre préférence? Donnez-nous votre avis! Plus...

Genève: une course au National très ouverte

Fédérales A Genève, les élections fédérales sont plombées par diverses affaires. La droite bourgeoise pourrait en payer le prix. Plus...

Quel sera le visage du parlement après les élections fédérales?

Le Matin Dimanche Le 20 octobre, les Suisses éliront celles et ceux qui feront la politique ces quatre prochaines années. Tour d’horizon des enjeux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.