L’affaire Maudet? «Un débat clivant au PLR», selon Christian Lüscher

GenèveLe vice-président du parti national réagit au sujet des fonds plus ou moins cachés qui ont alimenté les campagnes du conseiller d'État.

Christian Lüscher, conseiller national et vice-président du parti suisse.

Christian Lüscher, conseiller national et vice-président du parti suisse. Image: Jean-Bernard Sieber

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Que penser des dernières révélations sur les fonds plus ou moins cachés qui ont alimenté les campagnes de Pierre Maudet ? Conseiller national et vice-président du parti suisse, Christian Lüscher réagit. Soutient critique du magistrat cantonal, il relève que le parti est écartelé alors que Pierre Maudet devrait bientôt à nouveau être entendu par le Ministère public. Interview.

Pierre Maudet récoltait des dons privés sur des fonds que la direction du PLR ne connaît apparemment pas. Et vous?

Je ne peux répondre qu’à titre personnel, n’ayant de responsabilités qu’au sein du PLR suisse. Selon moi, il n’y avait aucune connaissance à l’interne de ces éléments. Il faut simplement que l’on examine si le fonds Fazy-Favon n’aurait pas dû tomber dans l’escarcelle du parti au moment de la fusion ou s’il était légitime que ces fonds restent à la disposition d’anciens présidents du parti radical se partageant la manne de jetons de présence d’élus radicaux, si j’ai bien compris. En ce qui concerne l’association de soutien à Pierre Maudet, la situation est différente.

Apparemment le fond Fazy a recueilli les fonds non intégrés par le parti radical dans la fusion. Le parti libéral aurait fait de même à l’époque avec un autre groupe interne : le Cercle libéral. Vrai?

Je l’ignore. Le cercle libéral est une association parfaitement officielle et active au profit du PLR tout entier. Ce n’est pas le cas du Cercle Fazy-Favon, dont l’existence vient d’être portée à la connaissance simultanée du parti et du public.

Des dons privés alimentaient celui de l’association de soutien à Pierre Maudet. C’est une procédure normale pour un candidat à de hautes fonctions?

Il n’est pas illégitime que des personnes puissent vouloir verser de l’argent pour le faire élire ou réélire. Et comme nous sommes attachés à la confiance que nous nous portons mutuellement, je pars du principe que le parti l’a su. Personnellement, comme les autres candidats PLR aux élections fédérales, j’ai toujours renvoyé les donateurs au parti, qui à Genève assure l’essentiel du financement des campagnes. Dans le canton de Vaud, cela fonctionne autrement. L’idée du soutien ad personam est d’éviter que des fonds soient versés sur le compte privé du candidat.

Cet été, le couple Maudet décide de dissoudre l’association et de verser 50 000 francs au parti. Le PLR refuse, puis accepte un versement privé du couple du même montant. Pourquoi ce refus? Pourquoi cette acceptation?

Si j’ai bien compris, le PLR voulait accepter de l’argent en connaissant l’identité du donateur, ce qui est légitime. Dès lors que c’est bien Pierre Maudet qui faisait une donation au parti, cette question était réglée à satisfaction.

Peut-être, mais d’où Pierre Maudet tenait-il cet argent?

Je l’ignore, comme j’ignore s’ils viennent de Fazy ou de l’association de soutien. Si des explications doivent être données, elles doivent l’être par Pierre Maudet lui-même et je suis sûr qu’il les donne sans réserve à la présidence du parti genevois. En tous cas, il est légitime que l’argent soit revenu au parti, conformément à ce qu’a voulu Pierre Maudet.

Dans le contexte de l’affaire du voyage à Abu Dhabi et du mensonge avoué par le magistrat à son sujet, comment évaluez-vous ces nouveaux éléments: aggravants, anodins?

Faute avouée aussitôt pardonnée? C’est un épisode malheureux qui permet d’apurer définitivement le passé de la fusion libérale radicale, qui a très bien fonctionné, et de repartir sur des bases saines et dynamiques.

Quand même, vous n’avez pas le sentiment d’avoir été mené en bateau?

Sur le fond Fazy ? Non. Il vaut mieux tirer pudiquement le voile sur cette affaire, qui ne peut pas dissimuler l’immense succès de la fusion qui se traduit par des gains électoraux partout dans le pays où nous avons désormais plus d’élus cantonaux que l’UDC. Ce n’est pas rien.

Selon vous, quel est l’impact à Genève de l’affaire sur les membres du parti ou les sympathisants que vous croisez?

Il n’est pas bon évidemment, il ne faut pas se le cacher. A Berne, Karin Keller-Sutter, candidate au Conseil fédéral, doit par exemple répondre à des plaisanteries sur Abu Dhabi. A Genève, son effet interne est clivant et monte les membres du parti les uns contre les autres. Mais l’écoulement du temps produira son effet guérisseur.

Vraiment ? La semaine passée à Lancy, il a été encore applaudi chaleureusement par les membres…

Pierre Maudet reste très populaire au sein du parti.

Cela vous étonne?

Non, car les gens sont plus attachés à son aura politique qu’à ses errements passagers.

Il y a plusieurs semaines la présidente du PLR Suisse Petra Gössi a indiqué que la démission de Pierre Maudet était la meilleure solution. Vous aussi, pensez-vous qu’il doit partir ?

Il faut bien comprendre qu’à Berne, il règne un sentiment de rancœur sur cette affaire. Si Pierre Maudet avait élu au Conseil fédéral en cachant l’existence du voyage d’Abu Dhabi et son financement, les révélations auraient entraîné une crise politique majeure pour la Suisse et pour le PLR. Mais il n’a pas été élu. Pierre Maudet reste conseiller d’État et lui seul peut prendre la décision de rester ou de partir. Pierre Maudet le dit lui-même : la question devrait être éventuellement reposée s’il devait être renvoyé en jugement après la clôture de l’instruction de son affaire par le Ministère public, ce qui en l’état est une échéance lointaine et incertaine, la présomption d’innocence s’appliquant évidemment à Pierre Maudet comme à tout autre citoyen.

Créé: 14.10.2018, 17h06

Articles en relation

Affaire Maudet : Nouvelle perquisition au sujet de l'«Escobar»

Genève Trois procureurs et des policiers de l’Inspection générale des services ont débarqué dans les locaux du service à Onex. Le directeur a notamment été entendu. Plus...

Remous autour des e-mails de Pierre Maudet

Voyage à Abu Dhabi La défense s'oppose à ce que le Parquet navigue sans autre dans tous les e-mails du magistrat PLR. Plus...

Pierre Maudet et son chef de cabinet: versions convergentes

Voyage à Abu Dhabi Selon nos sources, à ce stade, les récits des deux hommes sur leur voyage à Abu Dhabi concordent. Plus...

L’immunité de Pierre Maudet est levée

Grand Conseil Jeudi soir, le parlement a tranché sur la demande du Ministère public visant le conseiller d’État PLR. Plus...

Dnata, une firme émirienne controversée à l’aéroport

Cointrin La société citée en lien avec l’affaire Maudet est régulièrement décriée en interne pour ses conditions de travail. Portrait. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.