Le PS et le PDC se partagent les sièges à Berne

JuraLes deux plus importants partis du canton du Jura continuent à se partager chacun un siège au Conseil national et au Conseil des Etats.

Pierre-Alain Fridez (à gauche) en discussion avec Jean-Paul Gschwind en juin 2018.

Pierre-Alain Fridez (à gauche) en discussion avec Jean-Paul Gschwind en juin 2018. Image: /Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les élections fédérales n'ont débouché sur aucune surprise dimanche dans le canton du Jura.

Dans la course au Conseil national, où la participation s'est élevée à 43,61%, les deux sortants, le socialiste Pierre-Alain Fridez et le démocrate-chrétien Jean-Paul Gschwind, vont pouvoir entamer une 3e législature. Pierre-Alain Fridez a obtenu 6487 suffrages et Jean-Paul Gschwind 4622.

Chances minimes

Pour les sortants, le danger est davantage venu de leur propre rang. Colistier de Pierre-Alain Fridez, le député Loïc Dobler a obtenu 3673 suffrages. Sur le ticket PDC avec Jean-Paul Gschwind, la députée Anne Froidevaux a recueilli 3214 suffrages. Les deux trentenaires n'ont pas réussi à déloger les sortants.

Les chances des autres partis politiques jurassiens de décrocher un siège au Conseil national paraissaient relativement faibles dès le départ. Le mode d'élection à la proportionnelle favorise les deux principaux partis. Pierre-Alain Fridez et Jean-Paul Gschwind ont sans doute aussi bénéficié de la prime aux sortants.

Les deux candidates vertes terminent au 5e et 6e place avec Erica Hennequin avec 2894 suffrages et Céline Robert-Charrue avec 2546. Elles devancent le président de l'UDC Jura Thomas Stettler qui a obtenu 2172 suffrages. Le PLR n'a pas réussi à bousculer les deux principaux partis. Son meilleur candidat arrive à la 9e place.

L'absence d'un apparentement entre l'UDC et le PLR aussi fait les affaires du PDC. Il n'y a pas eu non plus d'apparentements à gauche et au centre-gauche de l'échiquier politique. Le PS avait refusé une large alliance regroupant les Verts et le PCSI.

Le PS est désormais le plus important parti du canton du Jura devant le PDC. Même s'il n'a pas ravi de siège, les Verts ont connu une très forte progression.

Pas de surprises aux Etats

Dans la course au Conseil des Etats, les pronostics se sont révélés exacts. Présentés comme grands favoris, le ministre PDC des finances Charles Juillard et la socialiste Elisabeth Baume-Schneider ont été facilement élus.

Les deux plus importantes formations du canton du Jura conservent ainsi les sièges laissés vacants par Anne Seydoux-Christe et Claude Hêche. Les deux sortants ne pouvaient pas briguer un 4e mandat, conformément au droit cantonal jurassien. Depuis plus de 20 ans, le PDC et le PS se partagent les fauteuils à la Chambre des cantons.

La socialiste Elisabeth-Baume Schneider termine en tête avec 8895 suffrages devant le PDC Charles Juillard qui obtient 7630. Les deux candidats n'ont jamais été menacés et ont mené la course en tête depuis le début du dépouillement.

Les candidats des Verts et de l'UDC n'ont pas été en mesure de bousculer cette hégémonie. Colistière d'Elisabeth Baume-Schneider, Mathilde Crelier Crevoisier occupe la 3e place avec 5628 suffrages. La candidate Verte arrive en 4e position avec 4907 voix devant le président de l'UDC Jura Thomas Stettler avec 4609 suffrages. Le taux de participation a atteint 41,74%.

Election complémentaire

Ténor de la politique jurassienne, Charles Juillard devra donner sa démission du Gouvernement. Le vice-président du PDC suisse ne pourra pas siéger en même temps au Gouvernement jurassien et à la Chambre des cantons, la constitution cantonale jurassienne interdisant ce cumul des mandats.

Quant à la socialiste Elisabeth Baume-Schneider, ministre de 2002 à 2015, elle fait son retour sur la scène politique. Agée de 55 ans, la citoyenne des Franches-Montagnes est directrice de la Haute école de travail social et de la santé du canton de Vaud. (ats/nxp)

Créé: 20.10.2019, 14h22

Les élus

PS ( 1 siège)
* Pierre-Alain Fridez (6487)
PDC (1 sièges)
* Jean-Paul Gschwind (4622)

Articles en relation

Retrouvez les réactions à la vague verte des Fédérales

Fédérales Au lendemain du triomphe des partis écologistes, les partis essaient d'analyser leur performance et se préparent pour le second tour des élections au Conseil des Etats. Plus...

NE: le siège de l'UDC au National est très convoité

Fédérales 2019 Le siège de l'UDC à la Chambre du peuple suscite de nombreuses convoitises dans le canton de Neuchâtel. Plus...

Les sortants veulent tenir leurs revenus top secret

Fédérales 2019 Une enquête révèle que les élus en fin de mandat ne souhaitent pas divulguer les revenus de leurs activités extra-parlementaires. Plus...

Valais: les sièges du PDC attisent les convoitises

Fédérales 2019 Le Parti démocrate chrétien (PDC) valaisan pourrait perdre l'un de ses quatre sièges au National et un aux Etats, suite aux départs de plusieurs de ses ténors. Plus...

Les enjeux des élections fédérales à Fribourg

Suisse On se dirige peut-être vers un statu quo au National où six élus sur sept se représentent. Aux États, le duo sortant est grand favori. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.