Le coronavirus rend les déménagements périlleux

ImmobilierChanger de logement devient dangereux, voire impossible. L'Asloca veut les suspendre jusqu'à nouvel ordre.

Impossible de déménager pour les personnes testées positives au coronavirus et mises en quarantaine. Image: Matthew Hamilton /Unsplash

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comment respecter les gestes barrières en transbahutant meubles et cartons d'un domicile à l'autre? Impossible ou presque, répond Carlo Sommaruga, qui compte «demander un gel des déménagements» lors de sa rencontre ce mardi avec le Conseil fédéral. Avec des exceptions, «pour des personnes ne présentant pas de symptômes du coronavirus, un jeune couple par exemple, qui déménage ses affaires avec une petite camionnette», précise le président de l'Asloca. «On peut imaginer dans ces cas précis une sortie de ce gel via un accord passé entre le bailleur et le locataire.»

Pour les personnes à risque en revanche, ou de plus de 65 ans, qui de surcroît feraient appel à une entreprise spécialisée, «pour peu qu'ils en trouvent qui travaille encore», le changement de logement est devenu une opération hautement risquée.

Bientôt le 31 mars

La question presse, car le 31 mars approche à grands pas. «Imaginez une personne qui a donné la dédite à son ancien propriétaire, qui a signé le bail de son nouveau logement, et qui depuis a été testée positive et est, de ce fait, confinée chez elle, en quarantaine...», poursuit Carlo Sommaruga. «Sans parler des travaux à faire en vue de l'état des lieux et de la remise des clefs, qui nécessitent parfois de faire appel à une société de nettoyage», ajoute pour sa part le conseiller national (PLR/VS) Philippe Nantermod, président de l'Union suisse des propriétaires immobiliers. «Les déménagements constituent un véritable problème en cette période, et il serait préférable de les reporter quand c'est possible.»

Mais demeure la question financière, pointe Carlo Sommaruga: «Il faudra régler dans un second temps la question des doubles loyers que pourraient être amenés à payer les locataires coincés dans le logement qu'ils étaient censés quitter». Tout le monde ne peut pas se le permettre. Et encore faut-il pouvoir rester dans ses anciens murs: peut-être le nouveau locataire attend-il devant la porte avec ses propres cartons...

Créé: 23.03.2020, 22h40

Articles en relation

Mobilisation autour des loyers d'avril pour les indépendants

Coronavirus Le fonds Bonhôte-Immobilier suspend les loyers commerciaux du mois d'avril. L'USPI salue le geste. L'Asloca plaide pour leur suppression. Plus...

Malgré les risques, les privés misent sur la pierre

Placement En quête de rendements, les particuliers investissent dans l'immobilier. Mais acheter pour louer n’est pas toujours rentable. Plus...

Les locataires croulent sous les cadeaux

Immobilier Hors des centres, les promoteurs multiplient les offres alléchantes pour remplir leurs logements vides. L’Asloca appelle à la méfiance. Plus...

Le texte de l’Asloca révèle l’épineux paradoxe de l’immobilier

Votations fédérales Les villes saturent mais on construit à la campagne. La crise du logement s’avère bien plus complexe qu’il n’y paraît. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.