Les unités spéciales vont étaler leur force de frappe

40 ans de la police jurassienneLa police cantonale jurassienne réserve au public un programme riche et varié à l'occasion de son quarantième anniversaire.

Le GITE (Groupe d'intervention et tireurs d’élites) de la Police cantonale du canton du Jura.

Le GITE (Groupe d'intervention et tireurs d’élites) de la Police cantonale du canton du Jura. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police cantonale jurassienne invite la population à assister samedi prochain à une journée de démonstrations à l'occasion de ses 40 ans. Ses partenaires comme la Rega, les pompiers ou l'Hôpital du Jura seront présents pour illustrer la collaboration entre les différents services.

Le public pourra suivre des démonstrations des unités spéciales, de la police judiciaire et de la gendarmerie. Il pourra découvrir sur le site du Centre A16 aux Prés-Roses à Delémont les différents aspects des activités de la police. La fête se déroulera par tous les temps, précise lundi le canton du Jura.

Au programme, des démonstrations des capacités d'un drone, des relevés de traces sur une scène de crime, la détection d'un véhicule recherché par le système de lecture automatisée de plaques d'immatriculation, l'interception d'un véhicule dans un barrage routier ou l'engagement de chiens à la recherche de stupéfiants.

C'est le 4 janvier 1979, année d'entrée en souveraineté du canton du Jura, qu'a eu lieu la première assermentation de la police cantonale jurassienne. Et en juillet de la même année, la police inaugurait ses nouveaux uniformes. (ats/nxp)

Créé: 16.09.2019, 12h32

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.