Trois Français arrêtés après le braquage d'un horloger à Genève

JusticeLes suspects ont été interpellés dimanche à Anvers, en Belgique, en possession de 65 montres dérobées six jours plus tôt.

La rue Verdaine. (Illustration)

La rue Verdaine. (Illustration) Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«A la suite du vol à main armée commis le 8 août chez un horloger du centre-ville de Genève, l'enquête de la Brigade de répression du banditisme de la police judiciaire genevoise a permis de retrouver la trace du butin», annonce ce lundi le Ministère public.

Deux personnes avaient entravé deux employés de cette boutique de luxe en Vieille-Ville. Les malfrats s'étaient emparés de pièces exceptionnelles valant plusieurs dizaines de milliers de francs chacune, selon nos informations. Ils avaient pu prendre la fuite malgré un important dispositif policier.

Les enquêteurs et le procureur chargé de la procédure, Gregory Orci, ont visiblement employé les grands moyens pour les retrouver. «Une intense coopération entre les Ministères publics et services de police genevois, belges et français a permis la mise en oeuvre d'une opération de police à Anvers, le dimanche 13 août 2017. A son issue, trois individus de nationalité française ont été arrêtés et toutes les montres dérobées, soit 65 pièces, retrouvées», précise le communiqué du Ministère public.

Une demande d'extradition des suspects va être demandée, «afin de déterminer leur degré d'implication dans le braquage».

(24 heures)

Créé: 14.08.2017, 12h26

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Les intempéries paralysent une partie de la Suisse
(Image: Bénédicte) Plus...