Passer au contenu principal

Accusé d'agression à la hache, il est acquitté

Le Tribunal cantonal valaisan a blanchi un homme qui avait toujours clamé son innocence, faute de preuve suffisante.

Illustration, Keystone

Le bénéfice du doute a profité à un homme d'une trentaine d'années soupçonné d'une agression à la hache à Martigny (VS) qui s'est déroulée en août 2014. Le Tribunal cantonal valaisan l'a acquitté.

En première instance, en août dernier, le Tribunal de Martigny l'avait condamné à 7 ans de prison pour tentative de meurtre.

L'homme a toujours nié être l'auteur de cette agression. Les juges cantonaux ont conclu à l'acquittement, en raison de l'absence de preuve suffisante de la présence de l'accusé sur les lieux de l'agression, indique la cour mercredi dans un communiqué.

La victime, une septuagénaire, a par ailleurs toujours hésité à désigner l'accusé, que ce soit lors d'une identification derrière une vitre sans tain ou sur photos. Qui plus est, elle a parlé d'un homme de plus de 40 ans alors que l'accusé en avait 28 au moment des faits.

Elle a aussi décrit un individu à la démarche facile et dynamique alors que l'accusé boîte de façon perceptible à la suite d'un AVC survenu lorsqu'il avait 3 ans.

«Le tribunal ne peut acquérir la conviction que l'accusé est bien l'auteur de l'agression.»

Il subsiste un doute important qui doit profiter à l'accusé précisent les juges qui lui allouent une indemnité de 120'000 francs pour tort moral, en raison de la détention subie depuis la date de l'agression.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.