Affaire Maudet: prestation de serment modifiée

GenèveEnsemble à Gauche a demandé une modification de la prestation de serment des conseillers d'Etat, jeudi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Genève, la prestation de serment des conseillers d'Etat comprendra un nouvel élément relatif à l'acceptation d'avantage. Cette modification de loi qui s'inscrit dans le sillage de l'affaire Maudet a été initiée par Ensemble à Gauche.

Le projet de loi a été accepté par 50 voix (la gauche et le MCG) contre 41 et 4 abstentions. Les élus de l'exécutif devront jurer ou promettre qu'ils ne solliciteront, ni n'accepteront, pour eux ou pour autrui ni directement, ni indirectement, aucun don, avantage ou promesse en raison de leur fonction et de leur situation officielle.

Cet ajout ressemble aux termes prononcés par les magistrats de l'ordre judiciaire. A droite, plusieurs députés se sont opposés à ce projet de loi déposé sur la base d'un événement unique. Pour rappel, le conseiller d'Etat Pierre Maudet est prévenu par le Ministère public genevois d'acceptation d'un avantage suite à son voyage à Abou Dhabi. (ats/nxp)

Créé: 22.11.2018, 23h02

Articles en relation

Comment le PLR a repoussé son vote sur la démission de Maudet

Genève Le Comité directeur du Parti libéral-radical genevois a écarté la création d'un comité des sages. Nouveau rendez-vous vendredi. Plus...

Affaire Maudet: deux prévenus supplémentaires

Genève Le directeur du Service de police du commerce et l'ancien bras droit du conseiller d'Etat sont poursuivis pour abus d'autorité. Plus...

Maudet a désormais répondu à toutes les questions

Genève Le conseiller d'Etat a été auditionné ce vendredi, trois semaines après qu'il eut déjà été entendu sur son voyage controversé à Abu Dhabi en 2015. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.