Affaire Ramadan: deux experts vont enquêter

Canton de GenèveLe Conseil d'Etat a désigné deux experts indépendants qui vont se pencher sur les cas présumés d'agressions sexuelles au collège de Saussure.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A la demande du DIP, le Conseil d'Etat genevois ouvre une analyse indépendante pour faire la lumière sur ce qui s'est passé autour de l'ex-enseignant Tariq Ramadan. Il a désigné deux experts, un homme et une femme.

Quynh Steiner Schmid, membre du Conseil supérieur de la magistrature genevois et ancienne juge au Tribunal administratif de première instance, et Michel Lachat, ex-président du Tribunal fribourgeois des mineurs, ont fait part de leur disponibilité et de leur intérêt, a indiqué mercredi devant les médias le président du gouvernement François Longchamp. «Ils se mettront au travail cette semaine», a-t-il précisé.

Une semaine après avoir annoncé l'ouverture d'une enquête externe, la magistrate Anne Emery-Torracinta, en charge de l'Instruction publique (DIP) a explicité le mandat des experts. Premièrement, leur analyse portera sur les 20 années - de 1984 à 2004 - durant lesquelles l'islamologue Tariq Ramadan a enseigné à Genève, d'abord au cycle d'orientation des Coudriers puis au collège de Saussure.

Ensuite, les experts devront analyser comment les affaires d'atteinte à l'intégrité sexuelle des élèves par des collaborateurs du DIP et de harcèlement ont été traitées au collège de Saussure. Enfin, ils devront s'intéresser à la manière dont le secrétariat général a traité ces situations au cours de ces 30 dernières années, sous la houlette de quatre conseillers d'Etat différents.

Secret de fonction levé

Les deux experts auront accès à tous les documents en possession de l'Etat. Il leur reviendra de lancer un appel à témoins et de dénoncer d'éventuels cas pénaux à la justice. Les collaborateurs actuels du DIP seront déliés du secret de fonction. La levée du secret de fonction touchera aussi les ex-collaborateurs invités à témoigner, mais rien ne pourra les obliger à le faire, a précisé M. Longchamp.

Aucun délai n'a encore été fixé pour la restitution du rapport. «Les experts veulent d'abord se faire une idée précise de la tâche. Mais nous entendons obtenir des éléments dans le courant de cette année, éventuellement par le biais d'un rapport intermédiaire», a fait savoir M. Longchamp. Le rapport sera rendu public.

Le président du gouvernement genevois a assuré que Mme Emery-Torracinta a fait preuve de transparence à l'égard de ses collègues depuis la publication de témoignages d'anciennes élèves de Tariq Ramadan l'accusant d'abus sexuels. «Elle a l'appui total du Conseil d'Etat dans la mission difficile qu'est la sienne», a-t-il souligné. (ats/nxp)

Créé: 21.03.2018, 17h21

Articles en relation

Offensive, la phase 2 de la défense de Tariq Ramadan a commencé

France Avec Me Emmanuel Marsigny pour nouvel avocat, le ton se fait plus dur. À la grande satisfaction du comité de soutien du Genevois. Plus...

La 2e expertise médicale de Ramadan repoussée

France Prévue fin mars, la nouvelle expertise médicale de l'islamologue genevois a été décalée au 15 avril. Plus...

Des anciennes élèves de Tariq Ramadan envisagent de témoigner

Genève Les quatre Suissesses ayant dénoncé récemment dans nos colonnes les abus de l’ancien professeur saluent l’ouverture d’une enquête indépendante. Plus...

La défense de Tariq Ramadan contre-attaque

France L'avocat de l'islamologue a demandé de publier un communiqué pour rétablir certains faits. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.