Passer au contenu principal

GenèveLe projet d'urbanisation à Cointrin en votation

Le déclassement de deux zones villas à Cointrin (GE) sera soumis au vote le 9 février. Ce projet est attaqué par voie référendaire par des riverains qui craignent une hausse des nuisances sonores.

Les zones concernées par la votation se trouvent à 50 mètres de l'autoroute et à 700 mètres de l'aéroport de Cointrin. Les opposants estiment cette proximité dangereuse pour la santé.
Les zones concernées par la votation se trouvent à 50 mètres de l'autoroute et à 700 mètres de l'aéroport de Cointrin. Les opposants estiment cette proximité dangereuse pour la santé.
Keystone

L'aménagement du territoire est à nouveau en votation à Genève. Attaqué par voie référendaire, le déclassement de deux zones villas en zone de développement à Cointrin sera soumis au souverain le 9 février. La construction de 2'300 logements à l'horizon 2050 est en jeu.

Les deux zones, qui totalisent 22,5 hectares, se situent dans les secteurs de Cointrin-Est et Cointrin-Ouest, dans les communes de Meyrin et de Vernier. Bien desservies en transports publics, elles font partie des grands projets prioritaires d'urbanisation du canton. Leur déclassement a été approuvé par une majorité du Grand Conseil, à l'exception du MCG et de l'UDC.

La nouvelle affectation des périmètres a fait l'objet de deux référendums lancés par une coalition d'associations, principalement de riverains. Les opposants à cette densification estiment que les secteurs, situés à 50 mètres de l'autoroute et à 700 mètres du tarmac de l'aéroport, sont inadaptés car dangereux pour la santé à cause de la pollution sonore et atmosphérique.

Contestant les études mandatées par le canton, les référendaires craignent une hausse des nuisances sonores que subissent déjà les habitants actuels. Alors que l'Etat indique que les immeubles prévus auront un effet d'écran, les opposants avancent que les façades des immeubles vont, au contraire, augmenter la réverbération du bruit. Ils veulent aussi préserver le poumon de verdure existant.

Genevois sensibles

Trois comités ainsi que le PS, le PDC et Ensemble à Gauche appellent à voter «oui» à ces déclassements. A l'instar du gouvernement, ils estiment qu'ils permettront de construire des logements de qualité pour toutes les classes de la population et de créer des espaces publics verts et mutualisés. Et de rappeler que l'aéroport s'est engagé à réduire ses émissions sonores d'ici à 2030.

Ces nouveaux logements doivent permettre de répondre à l'exode des Genevois dans le canton de Vaud et en France voisine et au problème du trafic pendulaire. Construire à l'intérieur de la couronne urbaine permet aussi à préserver la zone agricole, alors que le canton atteint les limites fixées par la Confédération en matière de surfaces d'assolement.

Les Genevois sont de plus en plus sensibles aux questions d'aménagement du territoire. En novembre, les référendums lancés contre des modifications de zone au Petit-Saconnex et au Grand-Saconnex sont ressortis, de justesse, victorieux des urnes.

Chiens coûteux

Un troisième objet cantonal sera en votation le 9 février: l'abolition de la taxe sur les chiens. Considéré comme injuste et discriminatoire par le Comité pour l'abolition, cet impôt, qui rapporte 2,1 millions de francs au canton et aux communes, est jugé nécessaire par les référendaires afin de couvrir les coûts liés au nettoyage des déjections et à la mise à disposition de caninettes et de sacs.

Les partisans de l'abolition relèvent que le chien, facteur de lien social, est le seul animal de compagnie à être taxé. Pour les opposants, les communes, en charge de l'entretien de la voirie, seront très impactées par la suppression de cet impôt. Côté partis, le PLR, le MCG et l'UDC appellent à voter «oui», les Verts et le PDC à voter «non», tandis que le PS et Ensemble à Gauche sont partagés.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.