Passer au contenu principal

GenèveUne application des HUG reçoit un prix Pfizer

Les concepteurs aux HUG d'une application pour la réanimation cardio-pulmonaire des enfants ont reçu ce jeudi le prix Pfizer pour la recherche 2020. Le programme permet notamment de réduire les erreurs de dosage.

L'application développée aux Hôpitaux Universitaires de Genève guide les soignants lors de la préparation des médicaments de réanimation cardio-pulmonaire en pédiatrie. (Photo d'illustration)
L'application développée aux Hôpitaux Universitaires de Genève guide les soignants lors de la préparation des médicaments de réanimation cardio-pulmonaire en pédiatrie. (Photo d'illustration)
Keystone

Une application pour la réanimation cardio-pulmonaire des enfants développée par les HUG est primée. Ses concepteurs ont reçu jeudi le prix Pfizer de la recherche 2020 pour les perspectives cliniques qu'elle ouvre.

L'application réduit significativement le nombre d'erreurs de dosage. Elle accélère la préparation des médicaments de réanimation cardio-pulmonaire en pédiatrie grâce au calcul automatique des doses en fonction du poids de l'enfant, ont expliqué les HUG dans un communiqué.

Traditionnellement, les soignants devant préparer des médicaments en perfusion continue s'aident de méthodes de calcul de doses compliquées telles que les tableaux de conversion, nécessitant des calculs fastidieux et complexes à la main. Ceci est source de délais et d'erreurs, particulièrement en situation de stress en réanimation.

L'application PedAMINES© leur offre une vision claire et synthétique des médicaments à administrer. Elle les guide également étape par étape dans la préparation des perfusions à injecter en perfusion continue ou en bolus intraveineux direct.

Augmentation du taux de survie

Une étude contrôlée incluant 128 infirmiers en situation de simulation de réanimations cardio-pulmonaires pédiatriques a montré que l'application permettait de réduire de 68% les erreurs de dosage. Mais aussi de raccourcir de 40% le temps nécessaire pour la préparation des médicaments jusqu'à leur injection: 4,2 minutes en moyenne avec l'application, 7,02 minutes avec la méthode conventionnelle.

Sachant que chaque minute de réanimation supplémentaire réduit les chances de survie, ce gain de temps pourrait théoriquement augmenter de 6% le taux de survie. L'étude a fait l'objet d'une publication le 21 février 2019 dans The Lancet - Child and adolescent health.

L'application a été développée par des collaborateurs du Service d'accueil et d'urgences pédiatriques et du Service des sciences de l'information médicale des HUG, sous la conduite du Dr Johan Siebert et de Frederic Ehrler. Elle a déjà été primée à la Journée de l'Innovation 2015 des HUG.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.