Passer au contenu principal

Une autoroute périphérique pour embellir la ville

Les tenants de l'initiative soumise en votation le 5 juin livrent leurs arguments.

«La traversée du lac réduirait le trafic au centre-ville, argue Guillaume Barazzone. Si elle ne se fait pas, on peut mettre une croix sur les projets favorisant la mobilité douce.»
«La traversée du lac réduirait le trafic au centre-ville, argue Guillaume Barazzone. Si elle ne se fait pas, on peut mettre une croix sur les projets favorisant la mobilité douce.»
Laurent Guiraud

La traversée du lac, c'est la solution pour désengorger le centre de Genève tout en poursuivant le développement de la région. Telle est, en résumé, la position défendue mardi matin par les tenants de l'initiative soumise aux citoyens le 5 juin prochain. Le comité de campagne regroupe tous les partis de droite ainsi que des fédérations patronales et des organisations d'automobilistes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.