Passer au contenu principal

Le badge de l’Académie de Savatan suscite la polémique

Il n’y a pas de gendarmerie suisse. Et pourtant, l’école de police affiche un insigne qui affirme son existence. Fédéralistes choqués!

Lors du 10e anniversaire de Savatan, son directeur Alain Bergonzoli était entouré de (de g. à d.) de Béatrice Métraux (VD), Jacqueline de Quattro (VD) et Oskar Freysinger (VS).
Lors du 10e anniversaire de Savatan, son directeur Alain Bergonzoli était entouré de (de g. à d.) de Béatrice Métraux (VD), Jacqueline de Quattro (VD) et Oskar Freysinger (VS).
Chantal Dervey

La polémique sur la gouvernance de l’Académie de police à Savatan ne se dégonfle pas. Après les critiques des élèves genevois, puis celles des aspirantes sur l’esprit martial de la formation, c’est au tour des défenseurs du fédéralisme de se faire entendre. Cette fois-ci, ils s’insurgent contre l’existence d’un badge du centre de formation qui fait référence à une gendarmerie suisse… qui n’existe tout simplement pas.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.