Passer au contenu principal

Les bords du Rhône atteignent déjà des pics de plongeons

Une foule impressionnante colonise, de midi jusqu’à la nuit, les rives et les pontons. Le pont Sous-Terre est pris d’assaut par les sauteurs périlleux. Reportage.

Scène de baignade dans le Rhone depuis le pont Sous Terre. Photo LUCIEN FORTUNATI
Scène de baignade dans le Rhone depuis le pont Sous Terre. Photo LUCIEN FORTUNATI
Scène de baignade dans le Rhone depuis le pont Sous Terre. Photo LUCIEN FORTUNATI
Scène de baignade dans le Rhone depuis le pont Sous Terre. Photo LUCIEN FORTUNATI
Scène de baignade dans le Rhone depuis le pont Sous Terre. Photo LUCIEN FORTUNATI
Scène de baignade dans le Rhone depuis le pont Sous Terre. Photo LUCIEN FORTUNATI
1 / 21

Le plongeon de minuit remplace le bain de la même heure. Sur le pont Sous-Terre, les habitudes diurnes inspirent désormais celles de la nuit. Il est 23h55, ce mercredi, veille de messe papale. Deux garçons athlétiques se présentent sur ce plongeoir très prisé. «Détendez-vous Monsieur, on ne risque rien», lâchent-ils d’une voix aimable à leur contradicteur du soir (vous, moi, passant à pied d’une rive à l’autre).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.