Cabotage de marchandises découvert

ValaisL'Administration fédérale des douanes a mis la main sur un conducteur de camion étranger qui transportait des marchandises, dans le Chablais valaisan.

Le chauffeur du camion a reconnu que son entreprise était coutumière de cette pratique illégale.

Le chauffeur du camion a reconnu que son entreprise était coutumière de cette pratique illégale. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pris en flagrant délit de cabotage, un camion immatriculé en Italie a été intercepté dans le Chablais valaisan par l'Administration fédérale des douanes (AFD). Ce poids lourd s'apprêtait à livrer des marchandises dans une entreprise vaudoise.

Le cabotage, à savoir le transport de marchandises en Suisse effectué par une entreprise étrangère, est interdit car il s'agit d'une concurrence déloyale envers les entreprises nationales, rappelle jeudi l'AFD dans un communiqué. Le chauffeur du camion a reconnu que son entreprise était coutumière de cette pratique illégale.

Une garantie d'amende de 4400 francs a été encaissée auprès du patron de la compagnie, précise l'AFD. Le véhicule a été immobilisé et le chauffeur a dû procéder à son dédouanement total. (ats/nxp)

Créé: 13.06.2019, 17h08

Articles en relation

Le cabotage étranger irrite les routiers suisses

Mobilité Les professionnels de la route réclament des amendes au même niveau que le reste de l'Europe. Même si le délit est difficile à prouver. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.