Une candidate UDC exige des excuses

NeuchâtelL'assemblée générale du parti agrarien neuchâtelois ne s'est pas passée comme prévu. Une candidate veut saisir la justice.

Olga Barben s'était présentée sur la liste de l'UDC neuchâteloise pour briguer un mandat à Berne.

Olga Barben s'était présentée sur la liste de l'UDC neuchâteloise pour briguer un mandat à Berne. Image: Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La députée neuchâteloise UDC Olga Barben exige des excuses publiques d'un collègue de parti à la suite de l'assemblée du 13 mars. Elle estime que les «mensonges proférés à son égard» ont influencé le vote et ont pu conduire à ce qu'elle ne soit pas choisie pour les élections fédérales.

Lors de l'assemblée générale du parti pour la désignation des candidats aux élections fédérales, Olga Barben a été attaquée frontalement par le président de la section UDC du Landeron, Stephan Bovet. Celui-ci a qualifié sa gestion de «catastrophique» lorsqu'elle occupait les postes de secrétaire administrative et vice-présidente du parti.

«C'est inacceptable, car c'est de la désinformation, des mensonges», a déclaré jeudi Olga Barben sur les ondes de la radio locale RTN. «Mon travail a été remarquable et j'ai des certificats de travail signés par les présidents de l'époque, Yvan Perrin et Stéphane Moser, qui le prouvent».

Jean Studer comme avocat

Ces propos «ont pu influencer et mettre la pression sur les votants», ajoute la députée. «Mon image a été salie, c'est pourquoi j'ai pris un avocat et j'envisage de saisir la justice». Olga Barben a choisi l'ex-conseiller d'Etat socialiste Jean Studer pour la défendre. Elle ne souhaite pas pour autant claquer la porte de l'UDC neuchâteloise.

Contacté par RTN, Stephan Bovet a déclaré qu'il ne s'excuserait pas. Selon lui, «rien n'a été inventé et tout a été expliqué durant l'assemblée générale». A ses yeux, le travail d'Olga Barben «a été une catastrophe».

Lors de l'assemblée du 13 mars à Couvet, les votants ont choisi l'ex-conseiller national et ex-conseiller d'Etat Yvan Perrin et les députés suppléants Grégoire Cario, Thierry Brechbühler et Sylvia Schulé pour la liste au National. Les députés Olga Barben et Niels Rosselet-Christ ont été écartés.

Aux Etats, l'assemblée a désigné l'ancien conseiller communal de La Chaux-de-Fonds Pierre Hainard pour mener la campagne. (ats/nxp)

Créé: 21.03.2019, 14h33

Articles en relation

Yvan Perrin sera la locomotive de l'UDC

Elections fédérales L'UDC neuchâteloise mise sur l'ex conseiller d'Etat Yvan Perrin pour les élections fédérales. Objectif du parti: conserver son siège au National. Plus...

Yvan Perrin confiant dans le maintien du siège UDC

Neuchâtel L'UDC neuchâteloise a toutes les chances de garder son siège au National, affirme Yvan Perrin qui s'est dit surpris de la décision de Raymond Clottu de se retirer de la course. Plus...

Neuchâtel: Walter Willener, nouveau président de l'UDC

Suisse L'ancien député Walter Willener devient le président de l'UDC neuchâteloise après avoir été élu jeudi. Yvan Perrin sera son vice-président Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...