Le CEVA poursuit sa course d'obstacle

Chemin de ferDes oppositions ont été levées à Pinchat, mais d'autres y sont toujours en force et une enquête est en cours à Champel.

Sur la partie occidentale du tunnel de Pinchat, un accord est intervenu avec le voisinage, lequel a levé ses oppositions.

Sur la partie occidentale du tunnel de Pinchat, un accord est intervenu avec le voisinage, lequel a levé ses oppositions. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le CEVA est bâti à 90% et ses équipements ferroviaires sont posés à 40%. Tel est l'état d'avancement du tronçon ferroviaire Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse dont fait part la direction de projet dans un rapport trimestriel paru ce mercredi. Mais la mise en service de l'infrastructure à la date prévue reste menacée.

«Les maîtres d’ouvrage (ndlr: les CFF et le Canton de Genève) continuent de tout mettre en œuvre pour maintenir l’objectif de mise en service à décembre 2019», écrivent-ils dans leur bulletin. Le secteur de Pinchat leur a réservé une mauvaise et une bonne nouvelle. Sur la partie orientale du tunnel le plus long du CEVA (2,1 km), deux oppositions sont encore en force, un an après la fin de l'enquête publique, pour contester le niveau de protection antibruit prévu dans le boyau. Mais sur la partie occidentale de ce tunnel, un accord est intervenu avec le voisinage, lequel a levé ses oppositions portant à la fois sur le tronçon ouest du tube, mais aussi sur la jointure avec sa section est.

«Ces oppositions ont été levées tout récemment, confirme Magalie Melly, porte-parole du projet CEVA. Comme cela avait été le cas dans le secteur de Chêne-Bougeries, nous avons apporté des explications complémentaires et des garanties techniques. En outre, des ajustements mineurs seront effectués sur un petit tronçon de transition, aux frais des opposants.»

Les caractéristiques des protections prévues dans la partie orientale du tunnel de Champel sont actuellement soumises à une enquête publique, la dernière du genre, ce qui maintient aussi une inconnue sur la date de mise en service. Si Champel a historiquement constitué un fief de résistance contre le projet CEVA, il faut rappeler qu'aucune opposition ne s'est manifestée lors des enquêtes publiques réalisées au sujet des équipements destinés à réduire les nuisances dans la partie ouest du tunnel de Champel et dans la halte du même quartier.

Posées sous les rails, les dalles flottantes – dont le rôle est de prémunir le voisinage des vibrations et du son solidien dû au passage des trains – sont désormais installées sur tout le tronçon situé entre la gare des Eaux-Vives et la frontière. Les travaux de génie civil sont, eux, pratiquement achevés à l'exception d'ouvrages encore en cours dans la gare des Eaux-Vives et de la construction d'une sortie de secours du tunnel de Pinchat, dans le secteur du Val-d'Arve. (24 heures)

Créé: 13.06.2018, 11h34

Articles en relation

Ce sera au Conseil fédéral de nommer les gares lancéennes du CEVA

Litige Le Conseil d’État recourt contre la décision fédérale arrêtant les noms de Lancy-Pont-Rouge et Lancy-Bachet. Plus...

La première gare du CEVA est prête à entrer en service

Inauguration Vouée à devenir la deuxième station du canton, Lancy-Pont-Rouge accueille ses premiers passagers dans un secteur en plein chantier. Plus...

Recours syndical contre le travail de nuit sur le chantier CEVA

Genève Unia a actionné le Tribunal administratif fédéral contre les dérogations visant à rattraper le retard des travaux. Plus...

Le CEVA surmonte deux écueils, de part et d'autre de l'Arve

Chantier ferroviaire A Champel et au Val d'Arve, deux enquêtes publiques s'achèvent sans opposition. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.