Passer au contenu principal

Cointrin n’investira pas dans les tarmacs de Lyon

Le gouvernement renonce à autoriser Genève Aéroport à entrer dans le capital de ses homologues lyonnais de Saint-Exupéry et Bron.

La participation prévue de Genève Aéroport au rachat du Swissair Centre a incité le Conseil d'Etat à interdire la provisation des Aéroports de Lyon.
La participation prévue de Genève Aéroport au rachat du Swissair Centre a incité le Conseil d'Etat à interdire la provisation des Aéroports de Lyon.
Lucien Fortunati

Genève Aéroport ne prendra pas de participations dans la société Aéroports de Lyon, détentrice de l’exploitation des tarmacs de la capitale des Gaules. Le Conseil d’Etat genevois a interdit hier à l’établissement autonome de Cointrin, dont le Canton est propriétaire, de procéder à un tel investissement. Un coup d’arrêt de dernière minute alors que le conseil d’administration de Genève Aéroport avait donné son feu vert la veille à l’opération et que c’est ce lundi que doivent être remises les candidatures finales pour la privatisation des Aéroports de Lyon.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.