Passer au contenu principal

PolitiqueCongé paternité: le Jura monte au front

Le Parlement jurassien veut faire usage du droit d'initiative cantonal en matière fédérale pour inciter les cantons à se prononcer sur le congé parental.

Un congé paternité est en pourparlers à Berne.
Un congé paternité est en pourparlers à Berne.
Keystone

Les cantons doivent avoir la possibilité de légiférer sur le droit et la durée d'un congé parental ou d'un congé paternité. Le canton du Jura va défendre cette idée auprès des Chambres fédérales après l'adoption mercredi par le Parlement d'une motion interne du groupe socialiste.

Le Parlement jurassien va faire usage du droit d'initiative cantonal en matière fédérale et demander aux Chambres fédérales d'édicter de nouvelles bases légales afin de donner aux cantons la possibilité de légiférer sur un congé parental ou de paternité. Ils auraient ainsi la compétence d'en fixer la durée et les modalités.

La motion adoptée par 42 voix contre 14 juge primordial de donner aux cantons le droit de légiférer sur cet objet. Cela indépendamment du débat au niveau fédéral sur le congé paternité.

Les Chambres fédérales ont adopté un congé paternité de deux semaines pour les pères. Le projet est toutefois attaqué en référendum. Selon le texte accepté au Parlement, le congé est financé par les allocations pour perte de gains. Il devrait être pris dans les six mois suivant la naissance, pas forcément en bloc.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.