Le Conseil d'Etat fâché des fermetures de Poste

ValaisSur les 65 offices postaux du canton, La Poste ne voulait en conserver que 25. La fronde s'organise.

A Vex (VS), on lutte contre la mort de l'office postal.

A Vex (VS), on lutte contre la mort de l'office postal. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La suppression de 32 offices postaux en Valais mécontente le gouvernement cantonal. Le conseil d'Etat exige une solution de remplacement satisfaisante. Les discussions entre le gouvernement cantonal et La Poste ont permis de freiner les intentions postales. Sur les 65 offices postaux du canton, La Poste ne voulait en conserver que 25. Le gouvernement cantonal a demandé à l'entreprise de revoir sa position. La Poste s'est engagée à conserver 43 offices jusqu'en 2020 au moins, communique-t-elle mardi.

Un examen minutieux de 22 autres filiales sera mené au cas par cas, annonce La Poste. Dans six localités, des solutions ont été trouvées et seront mises en oeuvre dans les prochaines semaines. L'entreprise annonce aussi, dans une prochaine étape, la création de 11 points d'accès supplémentaires.

Prendre en compte la topographie

Le gouvernement valaisan déplore les suppressions annoncées. «Les conditions topographiques valaisannes doivent être prises en compte pour continuer à assurer l'accès de chacun aux services postaux», écrit-il mardi. Le Conseil d'Etat veut que les intérêts économiques et touristiques en région de montagne soient mieux pris en compte.

Le gouvernement valaisan demande aussi à La Poste d'éviter tout licenciement. Il attend encore de l'entreprise qu'elle prenne en compte les récentes décisions du parlement fédéral concernant l'avenir du réseau postal et qu'elle se conforme aux décisions politiques qui seront prises.

Appel au boycott

Le Conseil National a adopté fin mai une motion rendant impossible, selon le syndicat des médias et de la communication syndicom, les projets de fermeture actuels. «Il semble que la direction de la Poste ignore cette décision», écrit mardi le syndicat.

Syndicom appelle à un boycott du processus de fermeture. Les cantons et communes ont tout intérêt à s'opposer au démantèlement. Le syndicat estime que les discussions ne devront être poursuivies qu'une fois la loi sur la poste révisée. (ats/nxp)

Créé: 20.06.2017, 15h15

Articles en relation

Près de deux offices postaux sur cinq menacés

Canton de Fribourg La Poste compte fermer 24 bureaux sur 56 d'ici à 2020, sur le territoire fribourgeois. Plus...

La Poste a prévu de fermer 14 offices en 3 ans

Neuchâtel Jusqu'à 42 postes de travail sont menacés par la fermeture d'offices, selon le syndicat syndicom. Plus...

Le National veut freiner le «détricotage» de La Poste

Suisse Les critères d'accessibilité des offices devraient être fixés au plan régional, exige une motion du National. La droite a aussi fait passer un texte visant à favoriser la concurrence. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...